ToutMa ToutMa n°56 - Automne 2019 - Page 48

agenda AUTOMNE 2019 TEXTES _Caroline BOUTEILLÉ, Céline BOUCHARD & Julie MANDRUZZATO Les Rita Mitsouko Fred Nevché Arno en concert le 5 octobre Hubert-Félix Thiéfaine I FRANÇOISE FABIAN LA FIESTA DES SUDS du 10 au 12 octobre T raditionnel éreintement du mois d’octobre, la Fiesta des Suds revient avec trois jours de festivités musicales, un interlude sans interruption. C’est sur l’esplanade du J4 que le festival pose ses tubes et ses basses du 10 au 12 octobre. Un événement à savou- rer façon entrée, plat et dessert puisque de nombreuses réjouissances viendront ouvrir la danse dès le 24 septembre. Parmi elles, des afterworks aux ABD et au musée Regards de Provence, en compagnie du collectif Borderline, une projection au cinéma La Baleine et un showcase au Makeda, qui nous permettront d’attendre avant de passer au plat principal : trois jours pour un moment d’allégresse populaire qui se démarque par une programmation riche et variée. R éunissant jeunes artistes, têtes d’affiche et autres chanteurs internationaux, la Fiesta des Suds grouille d’humains et de mains qui accordent les guitares et les ondes des micros, car la nuit qu’elle nous accorde est aussi fauve que la chaleur des uns et des autres sur notre peau. Tonalités latines, culture méditerranéenne ou chanteurs locaux, comme une agitation sur nos idéaux, le festival est un véritable métissage du flow. Ainsi pour l’édition 2019, on se partagera la poésie de Thiéfaine et Arno, le reggae de Dub Inc, Hocus Pocus et son hip-hop hybride, l’électro de Bon Entendeur ou encore Catherine Ringer, qui ne s’est pas rangée, elle est toujours Mitsouko. Une claque sonore et un éveil visuel rythmé par des animations artistiques et futuristes, la Fiesta des Suds fait ce qu’elle sait faire de mieux : briser tous les blues de la rentrée. JM ESPLANADE DU J4, de 18h à 2h After Party samedi 12 octobre de minuit à 5h l n’y a pas d’âge pour bien faire. Françoise Fabian nous le prouve en montant sur scène à l’âge de 85 ans, plus belle que jamais et avec une voix qui ne laisse personne indifférent ! L’actrice a toujours eu ce désir de chanter, de prêter sa voix suave aux chansons à texte des auteurs de sa génération, Reggiani, Aznavour ou encore Montand. Pourquoi si tardivement ? Parce que Françoise Fabian et la chanson, c’est une succession de rendez-vous manqués ! Mais, en mai 2018, elle sort enfin son premier album, intitulé simplement Françoise Fabian, avec douze chansons résolument modernes et pourtant si classiques, nées sous la plume élégante d’Alex Beaupain. Et sur scène, elle interprètera aussi des textes de Julien Clerc, Vincent Delerm et Charles Aznavour... Un récital unique à ne manquer sous aucun prétexte. CB THÉÂTRE DU JEU DE PAUME 21 rue de l’Opéra, Aix-en-Provence _lestheatres.net LUCIEN CLERGUE - PICASSO, MON AMI I jusqu’au 23 décembre maginez que vous n’avez même pas 20 ans. Il y a trois ans, vous avez reçu à Noël un appareil photo bon marché. Vous vous êtes exercé sur différents sujets, avez commencé à montrer votre travail autour de vous et un jour, vous prenez votre courage à deux mains et profitez d’une cor- rida dans les arènes de Nîmes pour soumettre quelques clichés à un artiste qui assiste lui aussi au spectacle. Imaginez maintenant que cet artiste, c’est Pablo Picasso en personne, et qu’avec toute la simplicité dont il sait faire preuve, il vous donne son approbation, comme une évidence : « Vous savez bien que cela me plaît. » L’anecdote paraît incroyable, elle est pourtant vraie. Nous sommes en 1953, Lucien Clergue vient de changer le cours de sa vie en se trouvant, sur un geste audacieux, un mentor à nul autre pareil. Son amitié avec le maître espagnol, de cinquante-trois ans son aîné, durera deux décennies (jusqu’à la mort de Picasso) au cours desquelles ses œuvres n’auront de cesse de répondre à celles de son bienveillant complice. L’exposition proposée par le Grand Théâtre de Provence présente l’histoire insolite et touchante de cette amitié artistique hors du commun et met en avant des sujets qui ont également obsédé et passionné les deux hommes : la guerre, l’univers des saltimbanques, la tauromachie, la mort... C ’est l’occasion rêvée d’aborder, avec un fil rouge narratif accessible à tous, le parcours de ce photographe autodidacte (mais avec quel père spirituel !) de génie, qui fonda en 1968 (avec Michel Tournier et Jean-Maurice Rouquette) les Rencontres de la photographie d’Arles, comme une façon, au-delà de la promotion de l’art photographique, de poursuivre la logique d’émulation qui lui avait été inculquée. Cbé Automne 2019 _TM n°56 46 Draga en robe à pois à Saintes-Maries-de-la mer, 1958 Jeune Fille à la guitare cassée, 1957 GRAND THÉÂTRE DE PROVENCE 380 avenue Max-Juvénal, Aix-en-Provence Entrée libre, exposition accessible les soirs d’ouverture du théâtre. Retrouvez tous nos reportages sur www.toutma.fr