ToutMa ToutMa n°49 - Avril / Mai 2018 - Page 8

people CINÉMA ENTRETIEN _Emmanuelle VIGNE Caterina MURINO le cœur transparent La voluptueuse actrice italienne est à l’affiche du premier film des Marseillais David et Raphaël Vital-Durand, Et mon cœur transparent, un captivant thriller psychologique tiré du roman de Véronique Ovaldé. Oscillant entre réel et imaginaire, le spectateur est sans cesse transporté d’un monde à l’autre. Caterina campe le rôle d’Irina, une femme énigmatique vic- time d’un accident de voiture. Lancelot, son mari, va mener l’enquête et aller de surprises en découvertes. L’ex-James Bond girl - également la sublime Léa de L’Enquète corse - crève à nouveau l’écran. Volubile et spontanée, elle s’amuse à définir le film comme un « polar-conte rock and roll » et le défend sans réserve. Humaniste et généreuse, elle s’en- gage aussi dans plusieurs causes et reste dévouée à son île, la Sardaigne. ToutMa : Comment ce rôle est-il arrivé entre vos mains, connais- siez-vous le livre de Véronique Ovaldé ? Caterina Murino : Non, je ne le connaissais pas avant de lire le scénario et la proposition m’a été faite il y a sept ans ! J’avais adoré le personnage, le scénario des frères Vital-Durand. Le projet a cependant mis du temps à trouver son financement, comme pas mal d’autres projets de films. TM : Qu’est-ce qui vous a plu dans le personnage d’Irina ? EN SALLE LE 16 MAI Et mon cœur transparent de David et Raphaël Vital-Durand avec Julien Boisselier, Serge Riaboukine et Sara Giraudeau. Avril / Mai 2018 _TM n°49 CM : Son côté mystérieux, insaisissable presque irréel. Irina tra- verse tour à tour trois mondes parallèles : femme fatale, épouse aimante, à la fois charnelle, engagée et secrète et enfin femme guerrière. Elle est complexe, ambiguë. Un vrai rôle :f6WGFW2FR:R6"6W'F27V7G2R'FvR66Ч^( b62L:fW"Rf*D*6VBfWfW2,:,:6R,;FR4*fV266FRWR&6VVB&VG&W"F27Ц6vRN( &FVFW"FR6&VG&R6W2FfF22g&R7W'&6RWRƖWR7W"RFW&vRf6R :'FV&RRЦƖV&76VƖW"V7R67G'V&RVW'6vR :'BN( VPw&FRW&WL:V6R&WG&WfBFWfBVf6WBRG&Wf2ЧL:&W76B6R6G&7FRVG&R2FWWW'6vW2WFW"GWVV`( 6<:>( W7BVW6VVB7FWW"WG,:VVB|::&WWD*6VBG&fVBW2g,:&W2fFGW&BVFVR4*( ,:VF2VWRF&V7FN( 7FWW" :FWW0WW"6fV6RWW"6:VF&L:WBWW"6 :FV6R@Vff<:W27&FW<*7W'FWB"WW"&6RW7F:FVRWW :G&6RFV6VR2B7R7,:W"Vl:&F&R6ƖBVVfW'07&&RVg&'F&2VRFV:FR( W7F:FVR6W'@R֖WW'&FRR( GFVF22 :VFV&VGR>( W7@|:6RfW7BVRW'fV\*D*fWfW2:FW&W"V&fV6R4*( f2L::'F6 : :FWWFW&vW2F26WGFR,:vvfVR6RW26FwG2FR#WB( W"WG&W76W2#BGW&RG,:2,:6VFRWBW2V֜:&W2GW&VW0B<:VL:6"L:V'F6RR6ƖB&VRGRfD*VV2GW2FR,;FW2W&WfW26&W"4 8:&RN( &&,:RfVR6&FRV&VwV6'FFRwR&6RGRG&B6&FRWBfB&VV6WW"W2G&G2FW0fVW2fBFRW&"VCB6( 66RFR&V6Wf FW2,;FW2G,:2Ffl:&VG2FRvV"<:&RFVW7GVVVVB7W 7GVF;RVRR,;FRFR6W" :6:FRG&FVP&WG&WfWFW22&W'FvW27W"wwrFWFg