The Doppler Quarterly (FRANÇAIS) Printemps 2018 - Page 56

Il s’agit là d’un type d'application qui se prête entièrement à la modernisation par le biais de conteneurs. L'entité est dépourvue d'état, repose sur un processus de génération automatisé et reproductible, et est activement développée. Comment l’application a-t-elle déployée ? Avant l'avènement des conteneurs, l’application était déployée dans chaque envi- ronnement par le biais de mises à jour des machines virtuelles existantes. Un script de déploiement spécifique à l’environnement exécutait un ensemble de commandes destinées à copier la dernière version de l’application depuis un système de fichiers partagé, puis à mettre à jour chaque machine virtuelle en lui appliquant la nouvelle version. Le déploiement était lent et échouait fréquemment en raison d’erreurs de délais d'expiration transitoires durant la procédure de mise à jour. Quel problème avons-nous tenté de résoudre à l’aide de conteneurs ? Présentation du contexte Au fur et à mesure que l’équipe accomplissait la mise à l’échelle, le processus de déploiement a finir par devenir un goulet d’étranglement. L’équipe devait souvent dépanner les échecs de déploiement, ce qui entraînait des retards et le non-respect des dates d'échéance. L'incorporation d'outils et automatismes supplémentaires a nécessité l'implication de collaborateurs spécifiques familiarisés avec les scripts de déploiement personnalisés. L'ampleur de l’effort et de la coordination nécessaires pour déployer l’application en production a conduit à un allongement du temps entre les versions. Pour atténuer l'impact sur la clientèle, les déploiements devaient être réalisés soit tard dans la nuit, soit tôt le matin. L’équipe a cerné le problème comme étant lié à trois aspects faisant défaut à cette application : 54 | THE DOPPLER | PRINTEMPS 2018