The Doppler Quarterly (FRANÇAIS) Printemps 2016 - Page 60

service de l’entreprise ou d’une autre partie de l’équipe DevOps. Pour illustrer cette étape, nous prendrons l’exemple d’un logiciel modifi é afi n d’appliquer un nouveau modèle d’imposition pour l’entreprise, ou encore un logiciel modifi é en réponse à une demande d’amélioration de la performance du module d’accès à la base de données. Etape 3| : Utilisez la gestion de projets Kanban agile pour l’automatisation et les demandes DevOps pou- vant être traitées avec les outils La méthode Kanban consiste à mettre en œuvre un développement agile dans le cadre duquel la quantité de travail en cours correspond aux capacités de l’équipe. Grâce à elle, les équipes disposent d’options de planifi - cation plus fl exibles et de la transparence tout au long du cycle de développement. De même, cette méthode permet de défi nir des objectifs précis et d’accélérer le rendement des équipes. Les outils Kanban offrent une vue directe sur les tâches en cours et sur tous les éléments en corrélation. Ils lim- itent également la quantité de travail en cours, contre- balançant ainsi les approches axées sur les volumes, de sorte que vous ne tentiez pas d’en faire trop en une seule fois. Enfi n, les outils Kanban améliorent le fl ux. Dans la méthode Kanban, lorsqu’une tâche est ter- minée, la tâche suivante sur la liste prend le relais et entre alors en phase de développement. Etape 4| : Utilisez les outils pour journaliser les métriques liées aux processus manuels et automatisés Sélectionnez des outils qui vous aideront à comprendre la productivité de vos processus DevOps manuels et automatisés, afi n de déterminer s’ils vous servent ou vous desservent. Vous devez faire deux choses avec ces outils. Tout d’abord, vous devez défi nir les métriques applicables aux processus DevOps, telles que la vitesse de déploiement par rapport aux erreurs rencontrées lors des tests. Ensuite, vous devez défi nir les processus automatisés afi n que les erreurs soient corrigées sans aucune intervention humaine. Il peut s’agir par exemple du traitement automatique des problèmes d’évolutivité d’un logiciel sur une plateforme basée sur le cloud. Etape 5|: Mettez en œuvre des outils d’automatisation de tests et de provisionnement de données de test Plus qu’un test d’automatisation, l’automatisation de tests consiste en la capacité à prendre du code et des données et à exécuter des routines de test standard pour vérifi er la qualité du code, des données et de la solution globale. Avec le DevOps, les tests doivent être exécutés en continu. La capacité à lancer du code et des données dans le processus implique que vous devez 58 | THE DOPPLER | PRINTEMPS 2016 placer le code dans un environnement de bac à sable, affecter les données de test à l’application et exécuter des centaines, voire des milliers de tests qui, une fois terminés, injecteront automatiquement le code dans le processus DevOps, ou le renverront aux développeurs en vue de sa refonte. Etape 6| : Effectuez des tests pour chaque outil de déploiement Le personnel chargé des processus de test DevOps doit consacrer un certain temps à la défi nition des tests de validation qui seront exécutés dans le cadre de chaque déploiement, notamment les niveaux d’acceptation liés à l’infrastructure, aux applications et aux données, ainsi que la suite de tests utilisée. Les équipes de développement ou des opérations peu- vent modifi er ces tests à tout moment. Ainsi, au fur et à mesure que vos applications évolueront, vous devrez adapter le logiciel en fonction des nouvelles exigences et exécuter de nouveaux tests en conséquence. Par exemple, vous devrez peut-être tester les modifi cations apportées suite à un problème de conformité et visant à protéger certains types de données, ou vous devrez encore tester les changements implémentés suite à un problème de performance, afi n de vous assurer que l’entreprise respecte bien les accords sur les niveaux de service. Etape 7|: Mettez en place une communication continue entre les équipes afi n d’identifi er les lacunes, les prob- lèmes et les ineffi cacités Enfi n, vous devez mettre en place des boucles de rétro- action pour automatiser la communication entre les tests de détection des problèmes et ceux chargés de traiter les besoins qui seront pris en charge par l’outil que vous aurez choisi. L’outil idéal doit identifi er le problème au moyen de mécanismes manuels ou automatiques, et étiqueter le problème avec l’artefact de sorte que les développeurs ou les opérateurs puis- sent comprendre ce qu’il s’est passé, pourquoi et où. L’outil doit également permettre de défi nir une chaîne de communications entre les différents acteurs autom- atisés et humains. Celle-ci comprend une a ɽ)٥ͅЃɥȁɽɅѥٕѽ)́ɕ́gեٕȁԁͽԴ)ѥՕȰͤ׊eչєٕ̃Օ́)ԁѕ́хɕ́ͅɕ̸Y)եє͔͔ɽՍѥ́ɔ)ՕeѥЁɵɔȁե٤)ѕɵȁͤͽѥԁɽͤ)͕ȁ͕́́ѕЁeѽѥͅѥ)ЁЁ́Ʌѥ̸