The Doppler Quarterly (FRANÇAIS) Hiver 2016 - Page 18

auparavant qu’elles n’adopteraient jamais le cloud changent leur fusil d’épaule et se mettent à demander ce qui ne peut pas être transféré sur le cloud public. Ces mêmes entreprises comprennent également qu’elles doivent modifier leur manière de développer des logiciels et commencer à étudier le DevOps pour devenir plus agile dans le cloud. A ce stade, l’adop- tion du cloud est rapide et intentionnelle. Les exécu- tifs commencent à appliquer des plans à la stratégie bien définie pour transformer leur entreprise en fournisseur moderne de services informatiques et intégrer les experts en cloud computing qui per- mettront d’accélérer le changement. Etape 4 : Adoption totale du cloud Au stade de la compétence inconsciente, l’élaboration de solutions cloud devient naturelle. Les entreprises à ce stade ont transformé leur façon de construire et de fournir leurs logiciels, et ont créé une vraie valeur ajoutée pour leurs affaires. Dans certains cas, elles peuvent même avoir permis l’émergence de nouveaux modèles commerciaux et cherchent désormais à accélérer l’apport de valeur à l’entreprise. Ces entre- prises ont alors totalement adopté le cloud. Elles commencent également à s’intéresser au concept de Plateforme en tant que service (PaaS), que ce soit auprès d’un fournisseur de PaaS uniquement ou d’IaaS, ou d’un mélange des deux. Ces entreprises comprennent que l’infrastructure et les piles d’appli- cations ne fournissent pas ou très peu de valeur. La valeur issue du cloud computing vient de la capacité à répondre aux besoins commerciaux qui génèrent plus de revenus, de la création de services de plus haut niveau pour les clients, et d’une mise sur le marché avant la concurrence. « Le manque de connaissances de la technologie sous-jacente, de l’im- pact sur l’organisation et de la val- eur commerciale potentielle amène les entreprises à nier l’utilité du cloud computing. » Les entreprises arrivées au stade 4 causent des remous dans leur secteur. A titre d’exemple, je vous conseille la lecture de notre article sur la participa- tion de Capital One à la cérémonie d’ouverture de la conférence AWS re:Invent (p. 30). Voilà un établisse- ment financier important, présent à l’échelle mondi- ale, qui choisit l’adoption totale du cloud et qui modi- fie radicalement sa façon de gérer l’informatique. 16 | THE DOPPLER | HIVER 2016 General Electric en est un autre exemple. En effet, GE s’est fixé un objectif de réduction du nombre de ses datacenters de 43 à 3 en quelques années. Ils ont prévu de transférer plus de 60 % de leurs charges de travail dans le monde entier sur le cloud public. Comme le dit le Directeur Informatique de GE, Jim Fowler, « Il ne s’agit plus d’une expérience. Il ne s’agit plus de tests. Ce n’est plus un évènement que nous qualifions de probable. C’est inévitable. » Comme GE et Capital One, de nombreuses entreprises ont atteint le stade de la compétence consciente. Elles connais- sent désormais le cloud comme leur poche et elles comprennent l’impact énorme que l’adoption totale du cloud peut avoir sur leur avenir. Pour résumer Le processus d’adoption du cloud est long pour les grandes entreprises. Au fil des années, j’ai pu observer des comportements types très similaires aux « Qua- tre stades de compétence » bien connus, tels que des psychologues les ont décrits dans les années 70. Il est important de bien comprendre ces phases si vous tentez de mener à bien un programme d’adoption du cloud au sein de votre entreprise. Votre tâche ne con- siste pas à vous débattre contre ce modèle d’appren- tissage, mais à passer le plus vite possible d’une phase à l’autre afin que votre entreprise atteigne le stade de la compétence inconsciente sur le cloud avant que vos concurrents lisent cet article et fassent la même chose.