The Doppler Quarterly (FRANÇAIS) Été 2018 - Page 64

• Restauration à froid, lorsqu'aucune ressource de basculement alternative n’est maintenue en cours d’exécution. Cette approche nécessite une reconstruction complète de l’environnement applicatif et des données (de préférence par voie automatisée). Du fait qu'aucune ressource de basculement n'est exécutée, cette conception est la moins chère, mais aussi la plus lente. • Système de veilleuse, dans lequel un système minimal dupliqué est prêt à être mis en route, mais où seul le strict minimum des services est en place et activé jusqu'à la survenance d'une défaillance. Cette approche est la deuxième plus éle- vée en termes de coûts, mais son délai de remise en service est plus court qu’une restauration à froid. • Système de veille tiède, dans lequel un environnement d'exécution complet est prêt à prendre le relais, mais où les ressources sont réduites et étendues à la pleine capacité de production uniquement lorsque nécessaire. Cette option est encore plus coûteuse que les deux premières, mais elle permet de restaurer rapi- dement un niveau de service minimal. • Système de veille à chaud, dans lequel un doublon de l'environnement doté de ressources complètes est paré à entrer en action à tout moment. C’est le système plus coûteux et le plus complexe en termes de conception, mais il offre le RTO le plus court. haute disponibilité Il ne s'agit pas d'un terme propre au domaine de la sauvegarde, mais ce concept s'appa- rente à maints égards à celui de la reprise après sinistre. Dans sa version la plus basique, un système à haute disponibilité concerne la conception et la maintenance de solutions professionnelles capables de prendre en charge de RTO très courts (généralement de l'ordre de quelques minutes ou de quelques secondes) et de RPO pouvant descendre à zéro (auquel cas les données opérationnelles doivent être à jour en permanence, y com- pris lors de défaillances). La distinction entre les systèmes de veille tièdes et les mises en œuvre à haute disponibilité tend à s'estomper à mesure que les exigences de RTO et de RPO se rapprochent de zéro. En règle générale, une solution à haute disponibilité inclut une synchronisation redondante des données en direct, ainsi qu’une mise en œuvre distincte pour la sauvegarde et l’archivage à plus long terme. Ces mises en œuvre peuvent par conséquent se révéler très coûteuses. 62 | THE DOPPLER | ÉTÉ 2018