The Doppler Quarterly (FRANÇAIS) Été 2018 - Page 47

Au fi l des ans, de nombreux articles ont été consacrés au développement et aux ingénieurs full stack. La conversation a principalement porté sur les activités de développement de logiciels (ou plus précisément le développement Web), et moins sur d’autres aspects. Les avis sur ce sujet sont extrêmement variés, prônant tour à tour la nécessité d’une spéciali- sation approfondie dans un ou deux domaines particuliers, ou au contraire la prise en charge de l’ensemble du processus de développement des produits et de ses résultats. Pour nous, la question s'apparente un peu à celle de savoir s'il est préférable d’être l'expert d'un seul domaine ou au contraire d'avoir « un pied dans tous les métiers sans être expert d’au- cun d’eux ». Il ne nous semble pas qu’un choix exclusif soit obligatoire. Votre approche doit plutôt dépendre du modèle d’exploitation que vous mettez en œuvre en tant que société. Tout d’abord, examinons un peu les concepts et la terminologie. Historiquement, le per- sonnel informatique s'est organisé sous forme de responsabilités et de rôles fonctionnels. Il y a d'abord eu le personnel de « front-end », chargé de l’interface utilisateur, celui du « back-end » développant le code lourd, et enfi n les administrateurs de base de données traitant les contenus. Il y avait bien sûr d'autres rôles encore au sein de l’organisation, mais tenons-nous-en à cet exemple simplifi é pour l’instant. Les personnels de front-end, de back-end et de base de données accomplissaient tous leurs tâches en coordonnant leur action via leurs points de contact respectifs. Ils pouvaient être vraiment très bons dans leur job, mais leurs responsabilités ne s'étendaient jamais au-delà de leur domaine. Cela a certes été acceptable pendant un certain temps, mais cela fi ni par créer, dans de nombreuses organisations, des problèmes de cloisonnement ralentissant aussi bien la diffusion de nou- velles fonctionnalités que les corrections de bugs. D’où l’apparition du concept de développeur full stack. L'idée était que si un développeur pouvait être b :f2Vg&BVBWBV&6VB6W&B6&RB|:Ɩ֖W"Vff66RЦVBW262:&VG2&FƗ6W"R&6W77W2FRL:fVVVBWB&GV&RFW2vЦ6V2FRVƗL:7W :&WW&RF2FW2L:2&W7G&VG2W"6VVL:fVWW"gV7F6FB :G&R7Vff6VBwVW'&F2FW2W27V7G2GRL:fVVVBv6VWBf֖ƖЧ&<:fV2vV6V&RFRRFW&f6RWFƗ6FWW"g&FR&w&F,:6VW&6W2FRF:W2WF2RfBFR&VG&RVL:fVWW"&W76&RFR( V6V&RFRP6G&'VR :,:fV"W2Fff7VL:2VWWfVB7W'fV"'2FW2 :FW2FRG&6fW'B2W2'FBV6&R6VFfRR&FvRFR&W76&ƗL:F2W7W&R;( VЧ6V&RGR&GVB6&RL:6&2RL:fVWW"6R( VFVFBF&R6WfVB*6FWBRFRFWfVB&W76&RW2W'6R( W7B&W76&R +2vW7B'7VRW066W2FW&VBWBRwV6W'F'&RFRw&WW2W7BƗ\:VRW2L:6ЧF26V6VB :f"RW"fV2VL:fVWW"gV7F6wW2^( V6WV&W2Ч6&R :FW"GRFwB,:6V6RN( VL:fVWW"gV7F6GR&W7FRRv&FB2VRR6FRGR&GV@6W&f&<:VBVWW"VRRg'VBGRG&fBwVR :VRFR7 :6Ɨ7FW2WBBvWW'0FW266W2VR6VR6B2R62VRvV6BW2L:fVWW'2gV7F6&W2Ч6&W2FRvV6V&RFRR6BG,:26W'FVVB6L:2W"f&RFRWW"֖WWV7VRFWB&W6RVVVVB7W"WW'2 :VW2R66WBFRL:fVWW"gV7F6ƗVRVR&W76&Ɨ6FFFRFW2,:7VFG0FR&WBV&WB,:GV7FFW262( :Ɩ֖FFW2G2FRg&7F( 'FVFW0&FRFRfWW"WBVR&V6RFR&WFW'2Bvf&FW26W'FR2f2f"vW7B6R2:6RVRRFWd2RGR2VVVR66RV&W76V&R&VV6WPFWd2>( Vff&6R :vVVBN( 66Ɨ"77W,:VBVWB>( W7B&6W"VVPfB6WfVBFW2L:fVWW'2gV7F6G&fW"6WFW2 :FFWW'2FRv6V2&Цw&W767FW2WB&VL:2FWd2V&f:vVB&FL:FW276W2FRFfgW6WBFR֗6P7W"R&6:W"WFB6VR6vfR2VR6RL:R6BFL: :FWFW2W2&vЬ8L8#DRDU"C