The Doppler Quarterly (FRANÇAIS) Été 2016 - Page 24

CloudOps : 6 manières de gérer la performance du cloud hybride David Linthicum Comme nous nous focalisons davantage sur les Clou- dOps et les systèmes de production-qualité qui existent sur les clouds hybrides, la gestion des performances doit être un élément central de la stratégie de déploiement. L'industrie du logiciel crée des clouds hybrides depuis plus d'une décennie maintenant, et nous sommes devenus plutôt bons. De nos jours, les stratégies et les meilleures pratiques ont commencé à cerner la manière de les gérer. Il y a longtemps que le secteur ne joue plus seulement avec les applications basées sur le cloud : nous formons des meilleures pratiques pour les opérations cloud ou CloudOps. Pour les besoins de cet article, analysons le concept de cloud hybride au niveau de ses éléments centraux et discutons de la manière de mieux gérer un cloud hybride en termes de performance. Une fois cela effec- tué, nous pouvons combiner les éléments en une archi- tecture cloud hybride complète et analyser les fonc- tions de gestion des performances holistiques. Nous examinerons ensuite comment tout cela s'intègre dans CloudOps, ce qui est un peu plus stratégique. La clé : le pouvoir de la distribution Les environnements clouds hybrides actuels ne sont pas les mêmes que ceux déployés il y a à peine quelques années. Autrefois, les charges de travail étaient liées de manière statique à un cloud privé ou à des clouds publics. Actuellement, les charges de travail peuvent être déplacées entre clouds privés et publics, pratique- ment à volonté. Nous pouvons le faire dynamiquement presque en temps réel ou par un processus manuel, par exemple, en déplaçant un code brut ou des données. La capacité de déplacer les charges de travail entre clouds privés et publics est une fonction essentielle. 22 | THE DOPPLER | ÉTÉ 2016 Considérez que la performance est de trouver des moyens d'optimiser l'exécution des composants dans une architecture d'application. Si vous combinez ces composants en charges de travail (par exemple, base de donnée, programme, interface utilisateur), l'opti- misation des applications est plus facile car elles sont regroupées d'une manière qui facilite leur utilisation. Il existe différentes manières de créer des charges de travail, notamment des machines virtuelles, des conteneurs ou des applications qui sont regroupés. Toute discussion détaillée sur la manière de déplacer ces charges de travail va au-delà de la portée de cet article, mais il est toujours utile d'aborder le proces- sus de déplacement de conteneurs. Les conteneurs sont des ensembles autonomes de composants pouvant inclure des codes d’applica- tions, des bases de données, des Middleware et des services de sécurité, ou tout ce qui précède. Vous pouvez multiplier les conteneurs qui constituent alors une application unique, ou vous pouvez avoir un seul conteneur qui inclut le système complet. Dans les deux cas, les conteneurs peuvent être exécutés sur les clouds publics et privés. Le message que nous essayons de faire passer ici est qu'il existe de nombreuses options pour équilibrer les charges de travail sur les clouds privés et publics. Les manières dont vous distribuez les charges de travail entre clouds privés et publics sont pratiquement infinies. En ce qui concerne la gestion des performances, le pouvoir de distribution est de votre côté. Tirez-en profit.