The Doppler Quarterly (FRANÇAIS) Édition spéciale 2019 - Page 86

Dans l’environnement concurrentiel d’aujourd'hui, ce sont des problèmes auxquels les entreprises ne souhaitent en aucun cas être confrontées. D’où leur souhait de se tourner vers des experts compétents, pour s’assurer que leurs implémentations cloud se déroulent le mieux possible et que le positionnement de leur activité leur permette de répondre aux futurs besoins informatiques. Options de gestion du cloud En solo Certaines organisations préfèrent gérer leurs environnements cloud par elles-mêmes. Dans certains cas, le succès est au ren- dez-vous. Certaines grandes entreprises insistent sur la nécessité de faire cavalier seul pour garder la mainmise sur leurs environne- ments et leurs investissements. D’autres commencent par faire appel à un MSP pour obtenir les outils, la formation et les méthod- ologies nécessaires, puis prennent leur environnement en charge. Il est toutefois à noter que ces configurations demandent généralement plus de temps pour atteindre la valeur souhaitée par le client. La perfection s'acquiert par la pratique. Lorsqu'une organisation se lance pour la première fois dans une implémenta- tion cloud, elle mise grandement sur le facteur chance si elle décide de se charger de tout elle-même. Collaboration avec un MSP spécialisé À mesure que davantage d’entreprises se tournent vers le cloud public, bon nombre d'entre elles font appel à des prestataires de services spécialisés dans la migration et la gestion de mises en œuvre via l’un des trois grands fournisseurs de cloud : AWS, Mic- rosoft Azure ou encore Google Cloud Platform. Ces MSP dispo- sent généralement d'outils et d'une expertise qui se limitent à une seule de ces options de cloud. Mais qu'en est-il si la mise en œuvre implique une multiplicité de clouds ou des ressources hébergées dans un environnement de datacenter ? La majorité des MSP rest- ent des fournisseurs de services cloud « attitrés », ce qui fait que beaucoup d’entre eux ne disposent pas de capacités suffisantes pour desservir plusieurs environnements. Collaboration avec un MSP d'entreprise Les experts conviennent que l’avenir sera dominé par des envi- ronnements informatiques hybrides, dont le budget devrait tripler entre 2016 et 2021. Les environnements de datacenters ne vont pas disparaître complètement ; ils continueront d'héberger les charges de travail dont la migration n'a pas lieu d'être, tandis que le restant sera confié à des clouds publics et privés. Il en résulte que les futurs environnements vont encore gagner en complexité 84 | THE DOPPLER | ÉDITION SPÉCIALE 2019 et exiger des MSP un plus large éventail de compétences, de res- sources et de modèles de gestion. Pour guider les entreprises, les MSP devront à l’avenir se diversi- fier d'un certain nombre de manières. Ils devront être capables de gérer une pluralité d’environnements sur site et hors site, de clouds publics et de mises en œuvre à l’échelle de l’entreprise. Ils devront se doter de méthodologies et de procédures flexibles. Enfin, ils devront prêter une attention particulière à la conformité, à la maîtrise des coûts et à la demande informatique mondiale. Voici cinq qualités que les entreprises doivent rechercher chez un MSP cloud : 1. Un modèle hybride appliqué de façon cohérente Si un MSP propose différents modèles opérationnels pour plu- sieurs clouds privés, il sera très difficile de les unifier. La gestion de charges de travail dans différents clouds (et entre différents datacenters) réduit de la même manière le risque de création de failles de sécurité. 2.Une focalisation sur les préoccupations de l'entreprise à tous niveaux Une approche comme celle de notre méthodologie de cloud mini- mum viable (MVC) donne à un MSP la possibilité de créer d’entrée de jeu des environnements pleinement opérationnels pour l'en- treprise. Si un fournisseur MSP propose une tarification au rabais pour faire migrer des charges de travail particulières dans un environnement simple, ce dernier ne sera pas adapté aux charges de travail de niveau professionnel. Ses fonctions de sécurité, d'au- dit et de conformité ne seront pas utilisables au niveau dont l'en- treprise a besoin. 3. Un engagement en faveur de la flexibilité Si certaines entreprises peuvent avoir des besoins similaires, chaque mise en œuvre n'en demeure pas moins unique. Votre MSP doit faire preuve de cohérence, mais sa méthodologie ne doit pas être rigide au point d'entraver son adaptation à l'évolution des exigences. Une entreprise peut opter pour des outils destinés à être incorporés à l’environnement. Si le MSP est en mesure de répondre à la demande, il se doit de le faire. Si le client souhaite exploiter ses propres outils, le MSP doit inclure les ressources nécessaires dans le processus d’automatisation, afin d'éviter leur déploiement manuel lors de chaque utilisation. La variabilité ne doit pas être illimitée, mais une approche rigide à l'emporte-pièce ne débouche jamais sur une réussite non plus.