The Doppler Quarterly (FRANÇAIS) Édition spéciale 2019 - Page 65

Le personnel Processus Technologie Innovation et expérimentation Méthodologies de conception & d’ingénierie Gestion des exigences Acquisition et rétention de talents Livraison d’automatisation durable Intégration et déploiement en continu Culture de propriété Orchestration de services et gouvernance Visibilité et corrélation des événements La collaboration Epuration & agilité Retours d’information et facteurs d’amélioration des processus Figure 1 : Feuille de route DevOps pour le cloud de HPE Hadoop se révèle effectivement la solution idéale pour traiter la charge de travail concernée, l’in- génieur peut envisager d’en faire la solution officielle de l’entreprise. Pour tirer parti de la capacité d’innovation qu’offre le cloud, les gens ont besoin de considérer pleinement l’innovation comme un catalyseur, et non comme un facteur de risque qui doit être soigneusement contrôlé. Les compétences des personnes font partie des autres domaines que nous évaluons. Les gens ont non seulement besoin d’être formés à l’utilisation des services du fournisseur de cloud, mais ils doivent également apprendre de nouvelles méthodes et approches indispensables pour tirer parti de cet environnement. Trop souvent, les entreprises se contentent de considérer le cloud comme un nouveau datacenter au lieu de comprendre ce qu’il est vraiment, à savoir une plate- forme révolutionnaire en termes d’agilité. Outre les compétences, nous nous efforçons de faire en sorte que les primes incitatives des employés soient conformes à la nouvelle manière d’accomplir les tâches dans le cloud. Si ces incitations restent inchangées, comment peut-on en effet espérer que les gens transforment leur mentalité pour s’adapter au nouveau mode de développement des services dans le cloud ? Les silos sont à l’origine d’immenses blocages qui empêchent toute transformation. Nous obser- vons la manière dont les différents silos fonctionnent ensemble et déterminons s’ils travaillent à l’unisson ou en concurrence les uns avec les autres. Autrefois, les silos étaient rattachés à des portions singulières du cycle de vie de développement des logiciels (SDLC). Une équipe dédiée était en charge du développement, une autre de l’assurance qualité, une troisième des opéra- tions, une quatrième de la sécurité, etc. Dans le modèle DevOps, toutes ces responsabilités sont partagées. Chacun est responsable de la sécurité. Tout le monde supervise la qualité. Et pas seulement le personnel informatique : le propriétaire du produit et le commanditaire de l’activité ÉDITION SPÉCIALE 2019 | THE DOPPLER | 63