The Doppler Quarterly (FRANÇAIS) Édition spéciale 2019 - Page 64

CONCEPT CLÉ DevOps « Changement culturel ou mouvement qui encourage l’excellence de la communication et de la collaboration, afin de favoriser la création de logiciels de meilleure qualité, plus rapidement et avec davantage de fiabilité. » tre catégories : innovation, compétences, culture et collaboration. L’innovation est un secteur fréquemment négligé dans le cadre d’une transformation. À l’époque du matériel physique, il était souvent impossible d’investir le temps et l’argent nécessaires pour se procurer ou créer de nouveaux environnements afin d’expérimenter des solutions ou des hypothèses. De nombreuses entreprises proscrivaient alors tout simplement l’essai de nouvelles technologies si celui-ci ne faisait pas l’objet d’une procédure de sélection idoine. Cet état d’esprit a souvent étouffé l’inno- vation. J’ai interviewé des clients qui m’ont avoué avoir cessé d’essayer de nouvelles idées parce qu’il leur était trop compliqué de passer par de telles procédures, ou encore parce qu’ils en étaient dissuadés en raison des risques perçus. Leurs employés emmenaient leurs expériences pour les tester chez eux, mais ne pouvaient pas acquérir ces savoirs sur leur lieu de travail. Cette entrave à l’innovation se traduit souvent par des rotations de personnel, car les individus les plus brillants ont un réel goût d’innover. Lorsque le cloud n’existait pas encore, l’adoption des nouvelles technologies était beaucoup plus difficile qu’elle ne l’est aujourd’hui. Prenons par exemple le cas d’un ingénieur qui déterminait que pour une charge de travail donnée, une base de données non relationnelle telle que Hadoop serait une meilleure solution que le SGBDR Oracle actuellement imposé par les règles de l’entre- prise. Cet ingénieur devait alors solliciter l’autorisation d’un comité pour avoir le droit d’introduire un nouveau fournisseur. Il fallait ensuite se procurer les licences matérielles et logicielles. Des per- sonnels devaient ensuite être formés ou recrutés pour gérer et administrer cette nouvelle tech- nologie, et ainsi de suite. Toutes ces opérations demandaient des semaines, voire des mois de discussion, bien au-delà du temps dont l’ingénieur avait besoin pour accomplir la tâche en ques- tion. Après avoir traversé ce processus une ou deux fois sans succès, l’ingénieur ne prenait alors même plus la peine de rechercher de nouvelles solutions. Dans le cloud, des bases de données de type Hadoop sont disponibles sous forme de services gérés via un simple appel d’API. Aucun achat de matériel ou de licence n’est requis, aucune armée de personnels n’a besoin d’être gérée et entretenue ; quant aux expérimentations, elles s’effect- uent en très peu de temps et à moindre frais. S’il y est autorisé, l’ingénieur peut tester son hypothèse le jour-même, sans impliquer personne d’autre. Si l’expérience révèle que le système 62 | THE DOPPLER | ÉDITION SPÉCIALE 2019