Tennis-mag #113 - Décembre 2018 Tennis-mag #113 - Page 21

CHAMPIONNATS QUÉBÉCOIS ET CANADIENS EXTÉRIEURS 2018 Pendant des mois, d’octobre 2017 à avril 2018, Sarah-Maude Fortin a été incommodée par une douleur intense à la main droite. Rapidement, elle est allée consulter un médecin afin d’en connaître la cause. « J’ai vu un spécialiste reconnu. Il ne m’a cependant pas rassurée en affirmant que c’était une prédisposition. Il a dit que je ne pourrais jamais rejouer au tennis sans douleur. » Elle a par la suite pris une pause avant de tenter un retour au jeu, mais en vain. « Au début, je n’avais pas trop mal, mais rapidement, c’est revenu. J’ai dû abandonner plusieurs tournois », se rappelle Fortin. L’athlète de 16 ans et ses parents ont alors décidé, après les Championnats canadiens de l’hiver dernier, d’aller consulter un autre médecin, au CHUM. Par chance, ce dernier a trouvé ce qui clochait. « Il a découvert que j’avais une fracture à l’os crochu. » Soulagée de connaître la source du problème, Fortin a néanmoins dû prendre une pause de trois mois. Le retour au jeu n’a pas été évident. « C’était dur car je n’avais pas confiance. J’avais peur de me blesser à nouveau au même endroit. » Malgré cette rude épreuve, Fortin est tout de même parvenue à s’imposer lors des Championnats canadiens Rogers chez les 16 ans et moins en remportant le simple, et ce, à son 4 e tournoi seulement depuis son retour au jeu! « J’étais vraiment contente de l’emporter. J’ai travaillé très fort pour revenir à un haut niveau. » Sarah-Maude Fortin PRENDRE CONFIANCE AVANT LA PROCHAINE ÉTAPE Quoi de mieux que de remporter les Championnats québécois en simple et en double avant de quitter pour une grande aventure; celle d’aller étudier aux États-Unis. C’est ce qu’a fait Mireille Moreau en remportant les titres provinciaux chez les 18 ans et moins cet été. « Je suis vraiment contente de la façon dont j’ai joué. J’ai eu des matchs très serrés et j’étais fière d’avoir été en mesure de trouver des solutions et d’avoir bien géré les points importants. C’est le fun d’avoir pu conclure mes tournois au Québec de la sorte. » Assurément, ces victoires s’accompagnent d’une dose de confiance additionnelle pour la joueuse de Warwick, qui a depuis peu entamé des études à l’Université du Connecticut. Elle évolue évidemment au sein de la NCAA en portant les couleurs des Huskies. « Les gains obtenus durant les Championnats québécois m’ont permis d’acquérir encore plus d’expérience. J’ai l’impression d’être plus forte mentalement. Ça m’a donné confiance avant de partir pour l’université. » Maintenant, tout le focus de la joueuse de 18 ans est porté sur ses performances avec UCONN. « Mes objectifs sont d’avoir de bons résultats avec mon équipe durant la saison au printemps. » Mireille Moreau LA PEUR DE NE PLUS POUVOIR JOUER COMME AVANT Sarah-Maude Fortin TENNIS-MAG Mireille Moreau Tennis-mag nº 113 - Décembre 2018 - Par Tennis Québec 21