Tennis-mag #107 - Juin 2017 Tennis_Mag #107-Numerique - Page 20

Françoise Abanda une étape à la fois PAR FRANCIS PAGÉ On ne donnait pas cher de la peau de l’équipe canadienne, les 22 et 23 avril dernier, lors de la présentation du duel de barrage du Groupe mondial II face au Kazakhstan. Et pour cause. Celui-ci alignait dans ses rangs deux joueuses de l’élite mondiale : Yulia Putintseva et Yaroslava Shvedova, classées respecti- vement 31 e et 51 e du monde. Pourtant, c’est bredouilles que sont reparties de Montréal les Kazakhes. On doit cette victoire au brio de la jeune formation canadienne qui comptait dans ses rangs Françoise Abanda. La Québécoise a fait fi de son statut de négligée en s’imposant lors de ses deux matchs de simple face à ses dangereuses adversaires. Des prestations qui ont certainement pris de court la formation kazakhe, selon Françoise : «  Leur équipe pensait repartir avec une victoire. Leurs joueuses ne s’attendaient certainement pas à me voir jouer de la sorte. » Et comment! La Québécoise, classée 186 e raquette mondiale à ce moment, a pris la mesure de ses deux antagonistes sans échapper une seule manche. 20 UNE VICTOIRE D’ÉQUIPE OUI, MAIS… La jeunesse et l’inexpérience du Canada lors de cette rencontre auront permis à Abanda, malgré ses 20 ans, d’assumer, déjà, un rôle de leader avec ses coé- quipières Bianca Andreescu, Katherine Sebov et Gabriela Dabrowski. Malgré son implication au sein de l’équipe, l’approche de Françoise n’était pas si différente de son quotidien où l’indivi- dualisme prime sur tout le reste. « C’était en équipe, oui, mais je jouais en simple avant tout. J’ai voulu me concentrer sur moi-même. J’ai amené ma contribution comme ça » affirme-t-elle. Malgré tout, l’esprit d’équipe était très présent chez les filles, qui pouvaient compter sur la présence de nombreux partisans au Stade Uniprix. « C’est bien de gagner pour les partisans, pour ma famille, mes amis et pour la fédération. Tu en tires un sentiment de fierté », mentionne Françoise à ce sujet. Celle-ci nous a habitués au fil des années à de belles performances devant les siens, et cette fois-ci ne faisait pas exception. No 107 - Juin 2017 - Par Tennis Québec Françoise Abanda en est convaincue : elle a sa place parmi les meilleures joueuses du monde.