PixaRom Sep.2014 - Page 92

LA PLUME DES ÉONS Par précaution, je vais écrire que la moindre personne découvrant ce carnet le laisse où elle l’a trouvé et qu’elle immole Pilgrim’s Den avant de s’enfuir d’ici. Et s’il faut que j’écrive un testament, je lègue la totalité des mes biens à ma femme... ou mes enfants... ou n’importe quel cousin éloigné qui soit encore en vie quand on trouvera ce journal. Pour ma part, je m’en vais sombrer dans l’inconnu, j’en ai la conviction. Comme trop d’autres avant moi, j’ai l’impression. Treize Mars 1860 J’ai pu réussir à voir ce qui se cachait à l’intérieur mais lorsque j’ai cru entendre des gémissements et un cri qui paraissait venir d’une pièce d’à côté, je suis vite reparti en étant satisfait de ce que j’avais trouvé. Le cercueil abritait bien un cadavre mais je n’ai aucune idée s’il s’agit bien d’Arthur. Il n’avait aucune égratignure sur son visage ou ses vêtements et gardait un air serein, comme s’il avait été tué durant son sommeil. À moins qu’Arthur soit la personne qui était en train de crier ? Je l’ignore totalement. J’ai l’impression q Ք