PixaRom Sep.2014 - Page 86

PORTAIL MULTIPLAN : HISTOIRE DE FRANCE IL ETAIT UNE FOIS.. Le néolithique R ebonjour à toi, lecteur avide de connaître ton passé. Merci à toi de t’attarder en ce lieu empli de poussières, d’ossements et tout plein de choses dont tu ne soupçonnes pas forcément l’existence. Bienvenue à toi aussi, toi l’œil critique qui connaît le sujet, et qui épie la moindre erreur que je pourrais faire. N’hésite pas à le faire savoir, si tu en trouves. Même si j’en doute, car cette rubrique est celle que je chéris le plus. Après avoir résumé près de 7 millions d’années d’histoire en moins de 3 pages – c’est fou comme une évolution lente nécessite moins de « temps » à raconter – vient l’heure de ralentir le rythme. Car l’homme progresse de plus en plus vite, sur une période de plus en plus courte, et de ce fait, il y a de plus en plus de choses à dire. Bref, j’arrête de soliloquer, prenons notre boîte bleue afin de remonter le temps, direction le néolithique. Enfin, pas tout à fait, pas tout de suite... QUAND L’HISTOIRE FAIT PREUVE DE TRANSITION... ET PAS MOI Vous croyez vraiment que l'on passe du paléolithique au néolithique comme ça, sur un claquement de doigts ? Que nenni, jeune lecteur. L'Histoire est une dame qui aime prendre son temps. Et elle le prend tellement que ce n'est pas une, mais deux périodes de transition qu'elle nous offre. La première, c'est l’épipaléolithique. Sous ce nom presque rigolo – dont je vous laisse le soin d'en rechercher l'origine, si vous aimez le grec ancien – se trouve une période qui court de 12000 à 9500 av JC. Cela correspond à la fin de la dernière grande glaciation de l'ère précédente. La vie devient plus sympa, les oiseaux chantent, la faune évolue, et fait place à de somptueuses forêts. A ce qu'on m'a dit, je n'y étais pas. Les animaux, ces poltrons, décident de remonter vers le nord, les températures étant enfin clémentes. L'homme, lui, n'évolue pas vraiment, sauf qu'il que son train de vie augmente de façon conséquente, du fait d'un thermomètre moins vache avec lui. IL EST TEMPS DE SE POSER La deuxième période de transition, bien plus importante au niveau humain, est le très connu mésolithique. Se plaçant sur une frise chronologique entre 9500 et 6000 av JC. Le climat continue de se réchauffer, le niveau des mers atteint quasiment le niveau que l'on connaît de nos jours... Et l'homme commence à changer dans sa façon de vivre. Car l'heure du nomade touche à sa fin. Oui, l'être humain commence à en avoir marre de marcher, tel un chômeur qui perd son temps à aller au Pôle Emploi tous les jours. Il commence à se sédentariser. Et s'il ne connaît pas la subtilité de l'agriculture – pas encore – il est capable de s'occuper de parcelles de terre, mais surtout il commence à comprendre les avantages de l'élevage. Lors de ces deux périodes, nous pouvons constater que l'art évolue. Il devient moins figuratif, plus abstrait. Et tel un taggeur recherchant un support pour son expression artistique, l'homme dessine partout : os, galets et surtout coquillage. L'homme utilise de plus en plus l'arc – et devient donc un PJ à placer en deuxième lign