PixaRom Sep.2014 - Page 85

PORTAIL MULTIPLAN Mais est-ce qu’il reste tout de même le style horrifique d’Ito ? Oui et non. Bien que l’horreur graphique soit très rare, les personnages, notamment la population paniquée par Rémina, gardent quand même une expression dérangeante où l’ombrage est très détaillé. Cela va de même pour No Neko Nikki qui est censé être humoristique alors que les détails aux visages peuvent être effrayants. On pourrait dire qu’il reste coincé dans son propre style (tout comme un comique de stand-up n’arrivant pas à être crédible dans une tragédie) et cela pourrait être le seul défaut majeur de sa carrière de mangaka. Néanmoins, Rémina est une expérience exceptionnelle que je vous conseille de lire. Nick Harwitt PixaRom magazine    85