PixaRom Sep.2014 - Page 62

PORTAIL MULTIPLAN : WEB SÉRIE TO BE CONTINUED FLANDER'S COMPANY Coup de turbo Saison 2 L e numéro dernier, nous avions donc pris connaissance des personnages principaux, des règles régissant cet univers. Nous avions vu les nombreux défauts de cette première saison, mais aussi ses qualités, et nous avions constaté une nette amélioration dans les derniers épisodes. Cette nouvelle saison doit donc nous proposer autre chose qu'une suite de sketchs, étoffer son background, bref, elle se doit d'être en tout point supérieure. Le public accroché, il faut le retenir, car la concurrence fait rage. Et cela va être le cas. La saison 2 est placée sous le signe de la confirmation. D'abord, les acteurs sont enfin à l'aise dans leurs rôles. Cela va lui permettre d'être moins centrée sur le personnage de Kurtzmann. Cette fois, cette toute l'équipe qui est à l'honneur. Et pas que. Car cette deuxième année voit arriver de nouvelles personnalités récurrentes, que ce soit dans l'entourage de nos anti-héros ou bien dans le camp d'en face. Oui, vous avez bien lu, l'entreprise de Trueman va connaître ses premiers affrontements, parce qu'il faut bien qu'un monde rempli de super-vilains – et accessoirement de super-héros – connaisse quelques turpitudes invitant à la bastonnade ! Mais ce n'est pas tout, car bon nombre de révélations internes vont être distillées au fur et à mesure de l'avancée de l'intrigue, faisant de la Flander's Company un véritable feuilleton. Alors bien sûr, va subsister quelques défauts, et la qualité des épisodes va être fluctuante. Mais c'est un véritable bon en avant, installant cette web-série au sommet des charts de l'internet. Nouvelle année, nouveaux personnages Pour agrandir un univers, il n’y a pas trente-six solutions : il faut de nouvelles têtes, et des têtes qui reviennent régulièrement. C’est ici le cas, et c’est ici que ça se passe. En premier lieu, si rien ne remet en cause la priorité sur les cinq personnages principaux, ce n’était pas un luxe d’agrandir la famille. Et le mot famille n’est pas vain, car c’est deux nouveaux Trueman qui se pointent, rien que ça ! Pour faire simple, le père et la petite sœur de Cindy. Le premier est donc George Trueman. Et contrairement à ce que l’on pouvait penser, celui-ci se révèle être le personnage le plus normal de la série. Toujours calme, serviable, protecteur avec ses filles – même si elles n’en ont aucunement besoin – il 62    PixaRom magazine reste complètement imperméable aux excentricités qui l’entourent. Il est interprété par Nicolas Galgani. Quant à Gladys Trueman... Comment dire ? C’est une petite fille de six ans. Enfin, petite... Elle fait quand même 2 mètre 30. Oui, vous avez bien compris : la petite sœur de Cindy est un colosse, bien plus puissante que cette dernière. Hors, elle a le cerveau d’une gamine de six ans, limitée donc dans ses interventions orales, et capable de colère qui, additionnée à sa puissance de barbare, en font un personnage très, très dangereux, aussi bien pour ses ennemis que pour sa propre famille. C’est Laurent Charrier qui a la lourde tâche de personnifier cette étrange « créature » sauvage, lui qui a été pris pour le rôle après s’être présenté devant l’équipe cosplayé en Cindy. Oui, il faut parfois assumer ses bêtises ! Mais c’est bien évidemment dans le camp d’en face qu’on va trouver bon nombre de nouveaux antagonistes.