PixaRom Sep.2014 - Page 49

BOUILLON DE PIXELS Sachant que marcher sur un tapis rend nos pas silencieux, on peut faire le mariole derrière un ennemi tant qu'il ne nous voit pas (à la manière des gardes d'Assassin's Creed) et cela va de même pour des bruits mineurs. Le meilleur exemple est lorsqu'on se trouve derrière un groupe d'ennemis. Même si le bruit du grappe-ciel qui fracasse une nuque ainsi que le gémissement s'ensuivant peut s'entendre facilement à moins de 5 mètres de distance, les deux autres gus vont tout de même ignorer leur camarade qui vient de s'effondrer. Mais si on met de côté les splicers qui ont deux de tension, il y a aussi un terrifiant Big daddy qu'on ne peut pas tuer.. alors qu'on a l'arsenal pour ! En réunissant la durée de vie médiocre de la première partie (1 ou 2 heures) et celle de la seconde partie qui est plus consistante (de 3 à 4 heures), on paie 30 euros pour 5 heures de jeux ce qui, comparé à des TPS ou même des FPS vendus en occasion, est une grosse arnaque sauf si on utilise un season pass de 15 euros qui nous permet d'avoir tous les DLC et d'économiser 35 euros. Mais le seul DLC qui ait le mérite de coûter de l'argent serait la seconde partie de Tombeau Sous-marin puisqu'il se démarque de ses prédécesseurs au niveau du gameplay malgré quelques lacunes. En tant que cadeau d'adieu de la part d'Irrational Games, c'est un ultime contenu qui reste bon sans être un chant du cygne remarquable. À la place il faut juste faire l'appât pour amener des splicers au Big Daddy qui les déchiquettera, alors qu'on aurait pu le faire à coups de fusil à pompe et de plasmides. D'ailleurs, les plasmides qu'utilisera Elizabeth seront plus axés sur la discrétion et la prévoyance (être invisible, voir à travers les murs, un bouclier avalant les balles...) et les améliorations les rendront encore plus efficaces puisqu'on pourra devenir invisible et silencieux en permanence. Les phases de piratage des premiers Bioshock absentes d'Infinite réapparaissent sous la forme du crochetage de porte. Le but est d'éviter de presser une serrure rouge qui actionne une alarme et de presser une serrure normale ou même une bleue pour ob tenir une flèche en plus de débloquer la porte. Fort heureusement, le bouclier disparaît et laisse place aux trousses de soin que l'on peut garder comme dans les premiers Bioshock. Les bon points: - Les bonus de Clash in the Clouds - Le retour à Rapture de Tombeau Sous-marin - L'aspect infiltration de la seconde partie - Le retour de certains éléments des premiers Bioshock Les mauvais points: - Le challenge de Clash in the Clouds que l'on doit s'attribuer à soi-même - La médiocrité de la première partie de Tombeau Sous-marin - Le scénario minable qui ridiculise la classe des deux premiers Bioshock - L'IA des splicers qui est douteuse. - Le rapport qualité-prix (35 euros pour 5-6 heures de jeu) Nick Hrwitt PixaRom magazine    49