PixaRom Sep.2014 - Page 44

BOUILLON DE PIXELS Beurk ! On se croirait sur la première playstation ! Après ce combat face à Ridley, Anthony, un ancien collègue de Samus, se sacrifie en se jetant avec le reptile ailé dans un flot de lave. À part le commandant Adam, il n’existe plus aucun membre de l’escouade de sauvetage et Samus se rapproche du secteur zéro du vaisseau, secteur où se trouverait un filon de metroids. C’est ainsi qu’Adam décide de détacher ce secteur du vaisseau et d’exploser avec (décidément, le scénariste aime bien le cliché du sacrifice héroïque). Après ça, Samus trouve une autre Madeline Bergman qui lui prévient qu’il existe un robot portant son identité. Appelé M.B., il devait servir pour la maintenance du vaisseau mais après que son I.A. devienne de plus en plus développée, il se débarrassa de tout l’équipage et prit l’apparence de Madeline pour tromper Samus. Je pourrais féliciter le scénariste pour avoir démontré la vallée dérangeante (phénomène où un robot arrive à ressembler parfaitement à un humain au point que cela fasse peur à de vrais humains) dans un bon contexte (des scientifiques qui recherchaient à atteindre le summum de l’intelligence artificielle) mais ai-je oublié de vous dire qu’il est question d’Other M ? Dans ce cas ce n’est que de la gnognotte scénaristique. Après ça, Samus arrive à détruire M.B. ainsi que les metroid restants (Adam a dû foirer son sacrifice héroïque, on dirait) et, comme par hasard, l’armée arrive après que tout soit réglé ! Et pour plus d’incohérence, Anthony revient vivant de sa baignade dans la lave ! Vraiment, le scénariste a voulu faire un stupide happy end même si on oublie le reste de l’escouade qui est mort. Après cette affaire, Samus revient à ses habitudes de chasseuse de prime puis revient à la station-bouteille pour reprendre le casque de son commandant en tant que souvenir du bon vieux temps. Quelle séquence émotion, les amis. 44    PixaRom magazine Commentaire de Nick Harwitt, rédacteur de ce faux article : Bizarrement, quand une franchise se permet de faire autre chose que ce qu’elle a fait pendant des années, il y a forcément des puritains qui vont faire le rageux de service mais avec Other M, on a droit à autre chose : on a droit à des fanboys qui n’aiment pas un épisode essayant d’approfondir son histoire puisque les précédents épisodes ne se focalisaient que sur son héroïne. Voilà pourquoi ils se plaignent sur les petits détails qui n’ont pas de sens et le considèrent même comme inférieur au premier épisode Nes qui a mal vieilli pour son exploration labyrinthique, sa difficulté archaïque, ses graphismes minimalistes et l'absence de carte. Mais étant donné leur volonté à ne pas accepter ce qui a évolué, Other M (M censé être l’initiale de Mother) restera un jeu très mauvais dans la veine de Superman 64, je suppose. Ce n’est peut-être pas le meilleur jeu du catalogue Wii mais il a le mérite de nous offrir une meilleure expérience que des centaines de jeux que je pourrais nommer (à mon humble avis, bien sûr). Et c’est la fin de Metroid Other M, une daube innommable faisant honte à la franchise Metroid au point qu’il n’y ait eu plus aucun jeu Metroid développé par la suite. L’échec de cet épisode peut s’expliquer très facilement : le scénario est pourri. Car nous savons que peu importe l’efficacité du Gameplay, la durée de vie ou le contenu, un épisode Metroid reste pourri pour sa mauvaise trame même si je pourrais évoquer le premier sur Nes qui n’a qu’un banal scénario prétexte ainsi que l’épisode Super Nes qui ne fait qu’instaurer les bases de la franchise en ayant rien de concret. Mais pire que ça, cet Other M est censé être un hommage à Super Metroid alors qu’il se plante totalement ! Ça prouve bien que ce jeu est un ratage complet ! Et saviez-vous que Half-Life est censé être un hommage à Doom ? Même si c’est un hommage foireux, il reste un très bon jeu qui s’inspire d’un très bon jeu. Mais Other M a fait la lourde erreur de s’inspirer d’un jeu mythique figurant en tant que pilier vidéoludique qui aurait le mérite d’être renommé « Le troisième testament ». On remarquera le design atroce de l'armure de Samus Le moindre imbécile qui tente de faire un quelconque « hommage » à ce chef d’œuvre mérite de se faire immoler en ayant sa tête enfoncée sur un pieu (même si on parle de Yoshio Sakamoto, le créateur de la série Metroid et donc de l’épisode Super nes). Si vous éprouvez la moindre once d’appréciation pour Other M (dont le M doit être l’initiale de la dénomination populaire des fèces), vous êtes un imbécile qui ne mérite pas de vivre. Je sais, c’est une insulte, mais ça reste vrai car je suis la divine parole que voulait entendre des millions de joueurs. Je suis MGS1FANULTIMATE et ceci fut ma doctrine du mois.