PixaRom Sep.2014 - Page 40

BOUILLON DE PIXELS Dissonance ludonarrative Tu DOIS faire un sacrifice, joueur... Sauf si tu achètes le DLC. S ous ce terme barbare se cache un concept relativement simple : la contradiction qu’il peut y avoir entre la façon dont les choses fonctionnent du point de vue du Gameplay, et celle dont les choses fonctionnent du point de vue de l’histoire. C’est une mécanique que l’on retrouve plutôt souvent, et, encore une fois, point néfaste en ellemême. Final Fantasy VII est fameux à ce propos, avec la scène cinématique dépeignant la mort d’un personnage du groupe, et tout le monde semblant oublier les plumes de phénix utilisées jusque-là en pareil cas. Vous conviendrez néanmoins que si dans les RPG et leurs différentes déclinaisons, aucun personnage avec un nom ne pouvait subir de mort définitive, il y aurait beaucoup moins d’intérêt, ne serait-ce qu’au niveau de la dramatique. Pareillement lorsque cela touche à un élément important du Gameplay, on passe l’éponge. Le jeu serait épouvantable si une seule attaque vous infectait dans les Resident Evil old-school ! Ce qui n’empêche pas Jill