PixaRom Sep.2014 - Page 25

PIXAROMELETTE DU MOIS Pax: BRING THEM ALL.. Ah, je dois choisir la réponse maintenant ? Alors véritable phénomène : oui, réveil d’un esprit sectaire : non, enfin, là ça dépend des gens. Les gens critiquent de plus en plus la trop grande facilité des jeux. Je m’en rends bien compte avec mes jeux 3DS, en l’occurrence avec les jeux Mario que j’ai fini sans soucis. Même Pokemon est devenu très facile alors que l’épisode précédent proposait un mode difficile, donc pourquoi cette régression ? Il y a cette volonté évidente de vouloir toucher un maximum de monde en proposant des jeux facile pour que n’importe qui puisse jouer sans être dégoûté du jeu vidéo. Alors qu’un jeu soit facile, pourquoi pas ça ne me dérange pas spécialement. Ça l’ait que quand c’est vraiment facile et qui par conséquent ne propose rien d’intense et que la durée de vie se retrouve raccourcie. Autrement, il y a des jeux faciles mais qui proposent un challenge alternatif, c’est le cas de Sonic Colours avec les anneaux rouges ou les New Super Mario Bros avec les pièces étoiles, ça c’est bien. Après, du moment que la difficulté est modulable, je ne vois pas non plus le problème car tout le monde peut alors trouver chaussure à son pied, je pense au très bon Kid Icarus Uprinsing. Donc oui, avec tous les Call œuf Duty et les jeux Wii qui ont connu un succès public, il est normal de voir une déferlante de jeux casual... pour le plus grand malheur des puristes hardcore gamer. Mais il y aura toujours des jeux difficiles (preuves en est avec le dernier Donkey Kong, ou certains jeux indépendants, par exemple). Après, il est certain de ne pas retrouver de nos jours la grosse difficulté de beaucoup de jeu Nes et Snes, par exemple. Personnellement, je n’aime pas la difficulté, du moins quand elle est trop importante pour devenir frustrante. Quand je joue, je veux au moins m’amuser et me détendre. Que je bloque sur une énigme, pourquoi pas (sauf s’il y a une solution stupide). Mais que je meure dix fois de suite parce qu’il y a un petit piège débile demandant une grande réactivité... m’ouais, non merci ou à petite dose à la limite. Après, je ne possède pas beaucoup de jeux qu’on pourrait considérer comme casual, donc je ne suis pas le mieux placé pour parler de se sujet, je l’avoue. Il faudrait peut être voir les choses de manière positive : les nombreux joueurs qui auront découvert les jeux casual se lasseront sans doute et chercheront de la difficulté, de ce fait, peut-être qu’à l’avenir on aura des jeux plus durs car le standard de difficulté sera un peu plus grand. Donc fléau ou pas, il y a de tout, c’est peut-être une généralité mais il y a toujours des jeux qui gardent une certaine difficulté… suffit de chercher et de ne pas avoir l’esprit sectaire. PixaRom magazine    25