PixaRom Sep.2014 - Page 13

TEN PIN ALLEY 2 : APERÇUS APERÇUS Car figurez-vous que si vous attendez trop longtemps (à savoir 2 secondes), votre personnage perd complètement ses moyens et va envoyer la boule sur la piste d’à côté (ou peut-être encore plus loin, vu la tête qu’ils font dans ces cas-là). Ainsi, au départ, Je sens que je vais m’amuser... vous allez rapidement perdre des tours à essayer de comprendre bêtement un système malheureusement absolument pas intuitif… L e bowling est un sport que j’apprécie pratiquer… Attention, pas tout seul et intensivement, non. Juste une ou deux fois par an, avec des copains et/ou la famille. Et toutes les personnes qui ont joué à ce sport savent à quel point il n’est pas si évident que ça… Alors quand un jeu nous propose de faire des parties de bowling illimitées, cela ne peut que nous titiller l’esprit. C’est parti pour Ten Pin Alley 2… Ten Pin Alley 2 est un jeu de sport développé par Pronto Games (Advanced Dungeons & Dragons : Eye of the Beholder) et édité par XS Games (Mobile Light Force, Virtual Pool 3, PopStar Guitar), sorti sur la GameBoy Advance le 26 Avril 2004 aux Etats-Unis. On ne va pas s’attarder très longtemps sur l’histoire (vu qu’il n’y en a pas…) et on va se concentrer sur le gameplay, hein. Ouais, finalement, je me demande si je ferais pas mieux de parler de l’histoire… Bon, sincèrement, le gameplay de ce soft est on ne peut plus simple : on doit gagner nos parties de bowling contre l’IA (parce que seul, ça le fait pas…). Pour cela, vous allez avoir le droit de lancer deux fois la boule qui vous servira à faire tomber les quilles tenant debout au bout de la piste. Bon, je ne vais pas non plus vous parler des règles du bowling mais, en gros, si l’on arrive à faire tomber toutes les quilles (au nombre de dix) dès le premier coup, on empoche un Strike (et beaucoup de points). Si on les fait toutes tomber mais seulement au deuxième coup (sachant que les quilles qui sont tombées ne sont pas remises debout), on obtient un Spare (et pas mal de points) et si on ne fait pas tomber toutes les quilles après le deuxième coup, on n’obtient rien (et on gagne un nombre de points correspondant au nombre de quilles que vous avez fait tomber). Le but de chaque partie de bowling est, bien sûr, de comptabiliser le plus de points à la fin d’une manche de dix tours. Dans le jeu, un coup se passe de la façon suivante : vous placez l’endroit à partir duquel vous allez lancer votre boule, vous choisissez ensuite la direction vers laquelle ira cette boule avec une flèche puis vous devrez choisir la vitesse à laquelle ira la balle ainsi que l’angle de tir. Cela semble assez complet comme ça mais dites-vous que, pour les deux dernières actions, c’est un système de barre et de jauge qu’il faudra stopper au bon endroit pour pouvoir lancer comme on le souhaite… Et encore, si ça lance ! Et le meilleur est lorsque vous avez compris toutes les «subtilités» du jeu : vous pouvez, à chaque tour, mettre un Spare très facilement. Vous tirez tout droit et, à chaque fois, l’une des quilles extrême (celles qui sont le plus sur les côtés) va rester debout. Il vous suffira juste de modifier l’endroit d’où vous lancez la boule et la direction que cette dernière prendra pour réussir à tacler la dernière quille. Et si tout cela ne suffisait pas, on a droit à une IA complètement pétée. Lors des tournois (l’un des deux seuls modes de jeux du soft, l’autre étant « Jouer une partie »), vous allez affronter trois adversaires plus ou moins coriaces qu’il vous faudra battre en faisant preuve de patience… Parce que, oui, soit vous allez rouler sur vos adversaires qui arriveront à peine à sortir un Spare, soit, c’est eux qui vont vous rouler dessus en sortant des Strike à chaque tour. Génial ! Sans compter les mimiques ridicules que font les personnages quand ils ratent ou réussissent un coup, c’est pitoyable… Et ne parlons pas des «musiques». Vous savez, c’est le genre de chose que l’on entend dans les ascenseurs qui sont faites pour passer le temps. Et bien là, c’est la même chose sauf que l’on a tout simplement envie de couper la musique au bout d’une seule partie de bowling ! Ah, et vous ai-je dit que vous n’aviez absolument rien à débloquer ? Même lorsque vous terminez le tournoi qui vous demande d’enchaîner quatre matches d’un coup, vous ne gagnez rien. Pas même un personnage ou une musique… C’est vrai que c’est intéressant… En gros, évitez Ten Pin Alley 2 si vous souhaitez jouer à un bon jeu de bowling (ou pas, d’ailleurs, ça marche aussi dans ce sens). Rabattez-vous sur des jeux intéressants (comme Wii Sports) où, au moins, on a droit à une très légère RNG et à une IA plus dynamique. Ah oui, au fait, j’ai oublié de dire que le jeu était moche Au moins, maintenant, c’est fait. Viens, on va jouer au bowling... PixaRom magazine    Nimai 13