OCTOBRE 2014_NO.3 - Page 20

L’ERGO AU PRÉSCO [suite] Deuxième étape : Le projet «L’ergo au présco» En réponse au fort succès du projet pilote lancé au printemps 2012, et grâce à l’acceptation d’une demande de financement dans le cadre des projets MELS-MSSS, le projet L’ergo au présco fut déployé dans toutes les classes de maternelle de la Commission scolaire de Sorel-Tracy. Plus spécifiquement, ce projet s’est échelonné sur une période de deux ans (septembre 2012 à juin 2014) répartie en six blocs d'interventions, afin de couvrir l’entièreté des classes de maternelle de cette commission scolaire. Audrey-Claude Benoit, ergothérapeute, a pris en charge la première année du projet et Mélanie Paré, également ergothérapeute, a complété la deuxième année. Au total, 27 classes de maternelle comprenant un total de 425 enfants ont bénéficié de ce projet. L'ergothérapeute effectuait six ateliers d'une durée d'une heure, et ce, dans chaque classe. Ces derniers portaient sur différents thèmes : causerie, pré-écriture, découpage, fonctionnement moteur global, manipulations dans la main, autonomie à l’habillage/schéma corporel. Les thèmes visaient à développer l’autonomie et le fonctionnement dans les activités préscolaires. D'autre part, l’ergothérapeute ciblait avec chaque enseignante un élève par classe qui présentait des difficultés légères dans son fonctionnement scolaire en raison de lacunes au niveau moteur global ou fin. Cet enfant bénéficiait de deux brèves évaluations en ergothérapie permettant d’élaborer un programme d’activités envoyé hebdomadairement aux parents. Ces évaluations individuelles visaient également à documenter les retombées du projet. Aussi, les parents de chaque enfant ont reçu des suggestions d'activités ludiques à faire à la maison en lien avec chaque atelier fait en classe. Par ailleurs, dans le cadre de ce projet, la totalité des enseignants de maternelle, des enseignants en éducation physique et des orthopédagogues de la Commission scolaire de Sorel-Tracy ont reçu une formation sur le développement de l'enfant élaborée par Audrey-Claude Benoit. De plus, cette dernière a également créé une trousse d’activités graduées à l’intention des enseignants. Certains professeurs ont contribué à la conception de cette trousse en partageant leurs idées d’activités. Il s’agit d’un projet où l’enseignant et l’ergothérapeute ont partagé leur expertise afin de travailler ensemble vers 20 un but commun: optimiser le fonctionnement scolaire par le développement sensori-moteur des enfants du préscolaire. Les retombées du projet Un bilan réalisé avec chaque enseignant du préscolaire ayant participé au projet a permis de faire ressortir plusieurs commentaires positifs. Tout d'abord, la formation donnée aux enseignants leur a permis de mieux comprendre ce que les activités en classe permettent de développer, relativement à l’autonomie fonctionnelle, à la motricité fine et à la motricité globale de leurs élèves. De plus, selon les enseignants, la formule formation-ateliers était optim