NOREV Catalogue 2019 - Page 20

Couleurs L’origine des couleurs en course proviendrait de la Coupe Automobile Gordon Bennett. Le richissime propriétaire du New York Herald proposa, pendant la période 1900-1905, aux Automobiles Clubs d’organiser un Prix International au cours duquel se confrontèrent des équipes nationales auxquelles on attribuait des couleurs pour les distinguer. France : blue Bugatti Type 35C 1925 Germany : silver Mercedes-Benz W25 1935 Les couleurs devinrent définitives au cours des années 20 et 30 après que le bleu Bugatti et le rouge Alfa Romeo se soient imposés dans de nombreuses courses (à l’origine, la couleur rouge était attribuée aux États-Unis). la FIA autorisa les équipes à avoir recours au sponsoring extra-sportif lors du championnat du monde de Formule 1 de 1968. Ainsi, les Lotus devinrent les premières monoplaces à abandonner la couleur verte des équipes anglaises. Le 3 juin 1934, les Mercedes-Benz W25 blanches poncées jusqu’à la tôle nue afin d’atteindre le poids maximum autorisé donnèrent naissance aux "Flèches d’Argent", avec leur carros- serie en aluminium nu et poli. Matra, ainsi que Ligier arboreront toujours le bleu Français, Ferrari sera fidèle au rouge Italien, Mercedes Grand Prix conser- vera la couleur argent typique et Jaguar Racing reprendra à son compte la livrée «British Racing Green». Néanmoins, pour faire face aux coûts de plus en plus élevés de la compétition, la commission sportive internationale de De son côté, Renault recourera aussi bien au bleu national qu’au jaune traditionnel de la marque. 18