New Wave Switzerland Cottover_SS_2019_SwFRA_NoPrice_LR - Page 26

Portez vos convictions ! Le juste prix Les vêtements et leur consommation sont dev- enus un problème environnemental. Une partie du problème réside évidemment dans la produc- tion et l’impact croissant sur l’environnement du fait de la quantité de vêtements éliminés. Der- rière chaque vêtement prêt à l’emploi, il y a une longue chaîne de production avec de nombreux acteurs différents impliqués dans le processus. Cottover est humble et porte un grand respect pour le savoirfaire en fixant des normes élevées en matière de durabilité, tant du point de vue de l’environnement que du point de vue de la re- sponsabilité sociale. C’est principalement la fabri- cation des vêtements et d’autres textiles qui a un effet néfaste pour les humains et pour l’environne- ment. Le plus souvent, des pesticides obsolètes et très nuisibles sont utilisés dans les champs de coton, nuisant autant à la nature avoisinante qu’aux personnes qui travaillent dans ou à prox- imité des champs. Mais l’impact environnemental le plus significatif résulte des procédés post-trait- ement, tels que le filage, le tricotage et, surtout, la teinture ou plus précisément la préparation humide. En raison de la quantité de produits chimiques utilisés, la préparation humide est tout aussi nuisible que la culture du coton. De très grandes quantités d’eau et d’énergie sont nécessaires pour la fabrication des vêtements et le nombre de vêtements jetés accroît encore les effets sur l’environnement. Pour comparer les prix de manière correcte, il faut vous demander si les vêtements sont de même qualité. Pensez aux matières utilisées et à la façon dont les vêtements sont cousus. Regardez les ourlets et les coutures. Comment le tissu est-il au toucher ? Si votre vêtement se ternit ou s’il change de couleur ou de forme en un mois, cela veut dire que vous n’en avez pas vraiment eu pour votre argent. Si vous ne tenez pas compte de la qualité du vêtement, alors autant comparer des torchons avec des serviettes. Les vêtements avec un la- bel écologique ont souvent un coût de fabrication plus élevé. Ce qui est plutôt normal en réalité. Par exemple, un coton Fairtrade garantit au pro- ducteur de coton une rémunération qui couvre les coûts d’une production durable ainsi qu’une prime qui doit être investie dans la communauté locale. Nordic Ecolabel et GOTS sont très exigeants en- vers tous les fournisseurs de la chaîne de valeur, notamment quant aux conditions de travail, aux procédés respectueux de l’environnement et au type de produits chimiques utilisés, ce qui peut entraîner des coûts plus élevés pour les fournis- seurs. Il est nécessaire que ces coûts soient sup- portés par le client qui achète le produit. Par ail- leurs, l’utilisation de labels écologiques n’est pas sans frais. Nordic Ecolabel, Fairtrade et GOTS sont des organisations à but non lucratif, ce qui signifie que les entreprises comme la nôtre versent des redevances et achètent des licences pour utiliser leurs services et leurs labels. Si l’on tient compte de la grande qualité des produits Cottover, nos prix sont vraiment équitables. Grâce aux volumes importants et à la production à grande échelle, nos produits ne sont qu’à peine plus chers que les produits conventionnels. Nos prix figurent parmi les plus compétitifs sur le marché des vêtements durables et bénéficiant d’un label. Défis durables. Cottover a été créée pour tenter de faire face aux défis sociaux et environnementaux tout a long de la chaîne de fabrication, de la matière première au produit final. Le coton provient d’une exploita- tion écologique qui n’utilise pas de pesticides chimiques et qui est rémunérée de manière équi- table, conformément aux critères Fairtrade. Nous avons minimisé l’utilisation de produits chimiques sur toute la chaîne de fabrication et seules cer- taines teintures et certains produits chimiques agréés sont autorisés dans les procédés post-trait- ement, conformément aux critères définis par le label écologique Nordic Ecolabel. Tous nos fournis- seurs sont tenus d’adhérer aux conventions des Nations Unies sur les conditions de travail et nous bénéficions d’une traçabilité complète, du coton jusqu’au vêtement fini, ce qui est totalement in- habituel dans l’industrie textile aujourd’hui. De plus, nos vêtements sont testés pour en garantir la qualité. En fabriquant des produits de bonne qualité, nous pouvons réduire le gaspillage inutile des ressources naturelles et des vêtements qui finissent à la poubelle en ayant été peu portés. 26