Montréal pour Enfants vol. 17 / nº 2 - Printemps 2017 vol. 17 n°5 Automne 2017 - Page 30

30 loisirs www.montrealpourenfants.com érablière pour l’entendre le 28 octobre. Pendant que durera le conte, les craquements de ces bois pourront devenir source d’inquiétude, mais l’on ne devrait pas s’en faire pour les cauchemars, puisque tout de suite après, les auditeurs apprendront à se fabriquer des capteurs de rêves. JACK LA LANTERNE au musée Pointe-à-Callière, cité d'archéologie et d'histoire de Montréal Photo : Michel Julien vêtus de leur plus beau déguisement, afin de participer au concours de décoration de citrouilles. Plusieurs de ces récits d’un autre temps sont gardés dans les coffres de la Pointe-à-Callière www.pacmusee. qc.ca, du Vieux-Montréal. Mais on raconte que leurs échos se font entendre à nouveau à travers les vestiges décorés pour l’occasion, les 21 et 28 octobre, alors que Jack-la-Lanterne fera son apparition devant les 8 ans et plus. Mais Jack passera parfois le flambeau aux jumeaux Rucht et Friucht, à une sorcière très superstitieuse et à un druide magicien qui connaît le secret de la lumière et du courage. Mais comment se prémunir contre les effets néfastes de tous ces porteurs de sortilèges? Peut-être en allant demander conseil aux plus grands parmi les raconteurs ainsi qu’aux personnages que l’on dit en connaître long sur le sujet, comme les quêteux. Et justement, le 29 octobre en après-midi, à la Maison Saint-Gabriel www.maisonsaint-gabriel.qc.ca, on célébrera le Départ des quêteux, et quelques grands noms du conte viendront y puiser quelques anecdotes à rapporter, comme Lucie Bisson, Francis Désilets, Alexis Roy, François Lavallée et Éric Michaud. Ailleurs, on choisira de chasser la superstition en passant de la parole au geste. Au Musée Dufresne-Nincheri www.chateaudufresne.com, situé dans Hochelaga- Maisonneuve, après avoir bien parlé des chats noirs et s’être inspirés de quelques toiles sur le sujet, c’est armés de papier, de colle et de crayons que les 5 à 8 ans seront appelés à combattre leurs peurs, durant les journées du 27-28 et 29  octobre. À la Maison amérindienne www.maisonamerindienne.com du Mont-Saint-Hilaire, les jeunes courageux qui veulent entendre parler des mauvais tours des carcajous devront oser se rendre au point de rendez-vous dans le coin de boisé de leur Se fabriquer des peurs Il existera aussi mille et une façons de transformer très concrètement toutes ces fantaisies un peu folles en une matière très concrète à réflexion. On peut même trouver, aux quatre coins de la ville et de celles qui l’entourent, bien des façons de préparer leurs moments de joie, plutôt que de chercher des idées toutes faites au magasin. Pour peu que l’on aime la céramique, on trouvera tout ce qu’il faut d’ateliers autour de la métropole, pour décorer sa maison. Dans les Céramic Café www.leccs.com, de Montréal, Laval et de la Rive- Sud, les figurines et tasses à peinturer de zombies, monstres et citrouilles orneront les tablettes à partir du 1 er  octobre. À l’Espace créatif de l’Assomption www.espacecreatif.com, très couru par les Lanaudois amateurs de céramique et de scrapbooking, une grande fête de l’Halloween et du bricolage, avec dégustation de grilled cheese et de barbe à papa, se consacrera totalement au plaisir des 4 à 12  ans, le 27  octobre. La fête se poursuivra les deux matins suivants, avec explorations de nouvelles techniques et chasse au trésor, lors de leur Festival créatif de l’Halloween. À Saint-Jean-sur-Richelieu, en Montérégie, le 28 octobre après-midi, les créatrices d’Arto, Coop créative www.cooparto.com, se proposent d’accompagner les 4 à 9 ans qui ont plus d’affinités avec les dessins et les autres techniques d’art plastique. Maintenant, que mettra-t-on dans ces œuvres d’art? Des cupcakes faits à la maison? Ce serait déjà un très bon départ, mais on peut apprendre à y WFW"V6W :vFRfF6RV76B"( '&F76VV@VG62WBW2FVƖW'27VƖ&W2W"W2VG&R0WBW2FR7vVWB6&VRwwr7vVWF6&VR6g"VFBVRW2WFG2|:'FVWFVBRfW"R6"R>( ',:FR2: *FWBRFR,:&RW@L:6&RFRw&2&67VG2W'6Ɨ<:2Vf&W2F