Montréal pour Enfants vol. 17 / nº 2 - Printemps 2017 vol. 17 n°5 Automne 2017 - Page 22

22 loisirs www.montrealpourenfants.com En avant la parade Ce qui frappe néanmoins, dans l’éventail des activités proposées cette année pour égayer cette fête ancestrale, est la façon dont on y découvre que les rites ancestraux ont la vie dure. En effet, depuis des siècles déjà, les bonnes gens affrontent les hantises qu’ils associent à l’arrivée de la morte-saison en se déguisant, en décorant et en paradant dans les rues. Des quartiers montréalais et des villes environnantes font encore appel à ce vieux rituel en y ajoutant parfois quelques tendances excentriques à la mode. Charmes intemporels de Tout semble d’ailleurs laisser présager une invasion : environ 12 000 zombies devraient s’amonceler, vers 17  h, le 28  octobre, au coin des rues de Maisonneuve et Bleury, pour parcourir ensemble les rues, à la recherche de cervelles bien fraîches d’humains de quatre ans et plus. Les Montréalais à la recherche d’un détour plus paisible pourront toujours jeter leur dévolu sur la Promenade Masson promenademasson.com où, en ce même 28 octobre, à l’heure fatidique de midi, les familles déguisées entameront une autre marche, et traverseront un parcours décoré et parsemé de bonbons, où quelques danseurs impromptus viendront transgresser les règles de la gravité, d’ici à ce que les familles arrivent à la Librairie Paulines www.librairies.paulines. qc.ca, pour y écouter une histoire. l’Halloween Par MARIE-HÉLÈNE PROULX Avant l’âge des grandes terreurs Tenez-vous-le pour dit : en cette fin octobre, des monuments, des champs et même des cités entières seront envahis par des zombies, des sorcières et des pirates. Est-ce une raison pour rester placardés chez soi, lorsqu’on ne se sent pas encore tout à fait en âge d’affronter les dragons, mais que l’on meurt d’envie de mettre dehors son nez de farfadet? Surtout pas, puisque bien des esprits pas si malicieux ont veillé à transformer les hantises d’autrefois en charmes inoffensifs. Mais inutile pour les trouble-fêtes de chercher le calme hors de la métropole, puisque dans les villages environnants aussi, l’esprit du fantastique parvient à rassembler par milliers les visiteurs costumés. On annonce notamment que le 31 octobre, plus de 21 chars allégoriques traverseront la Vallée Saint-Sauveur www. valleesaintsauveur.com, dès 18 h 30. Mais pour ceux qui pensent qu’il serait bien dommage d’attendre si tard et de rater ainsi les beaux coloris de la région laurentienne en automne, pourquoi ne pas opter pour les clowns, les acrobates, les mascottes et la licorne qui mèneront la parade dans les rues fermées et décorées du Vieux Saint-Eustache www.zailesfees.com, durant l’après-midi du samedi 28 octobre? Il faudra être prêt à accélérer le pas si l’on décide de fuir à