Montréal pour Enfants vol. 17 / nº 2 - Printemps 2017 vol. 17 n°5 Automne 2017 - Page 14

Nouvelle n Collectio l’enfant une discussion qui va permettre d’être plus dans la réponse émotive du texte et de rester très proche de l’enfant et du langage symbolique qui est utilisé dans le conte, et du langage que l’enfant lui- même doit utiliser pour exprimer ce qui l’interpelle dans une histoire. Dès que l’on sort de ce langage symbolique, on s’éloigne de ce que peut vraiment être l’expérience de bibliothérapie. », affirme Katy Roy. Se mettre à hauteur d’enfant  Qui dit émotion suppose aussi authenticité de la part de l’enfant comme du parent. Pourtant, plusieurs intervenantes croient qu’il peut être plus sage, pour le parent, de laisser l’enfant s’exprimer sur ce qu’il lit avant de donner son impression, car l’avis du parent a beaucoup d’importance pour l’enfant, qui pourrait chercher davantage à lui plaire qu’à s’adonner à sa propre exploration. Cependant, pense Sarah Bédard- Goulet, puisque l’enfant demeure très à l’écoute de ce que semble ressentir son parent, il vaut peut-être mieux ouvrir le jeu… et bien choisir ses mots : « Si l’enfant sent que, physiquement, on se contracte un peu, je crois que c’est bien de le dire “Je me sens comme ça parce que je vois ça et ça me fait ça”. Mais exprimer ses émotions, ce n’est pas dire à l’enfant “Eh bien voilà : tu dois penser comme ça”. Il y a donc une nuance entre les deux et je crois que c’est ce qui est le plus important : dire ce que l’on ressent sans le présenter comme la bonne réponse. » Se laisser guider vers un dialogue Le fait d’amener l’enfant à nous raconter l’histoire à sa manière peut aussi nous en apprendre beaucoup sur la manière dont il l’a perçue et ressentie. Toutefois, pour que l’enfant ose se dévoiler, il faut souvent que le parent sache se faire bon interrogateur, en évitant autant que possible que l’échange puisse s’appa- renter à une évaluation. « Je n’irai p 2GRFWBF0R<;GL:FW67&Fc"WVRRRV6W&0FW2VW7F2VfBFW7FW"6W266L:2FRV7GW&P( FRVVR6VWW"W7BR6VRFR&6W76S( ЦR( 6&VFR2F2( 7F&S( &6PVR6Vfg&VBGR<;GL:6vFbFR( :6RW@6R( W7B2GRFWB6VVR( fWWBV6W&vW,*W2fWWBg&VBW"f"RfVRGR&W76VFRfVRGR6"FRV7GW&\* +VFR6&,:F&BvVWBVWFBVR6W2FW'&vF0WWfVB'FW"WFB7W"R6FVRWBW2&60GR6GRƗg&RVR7W"W2G2W262WBW0'FW2WVV2W2VfG26RG&VB|::&RЦVBG,:26V6&W2