Montréal pour Enfants vol. 17 / nº 2 - Printemps 2017 vol. 17 n°5 Automne 2017 - Page 12

la vie de tous les jours, c’est important, surtout pour l’anxiété, de savoir que s’il évite ce qui lui fait peur, il va seulement augmenter sa peur. Ça, on peut bien le mettre dans une histoire; il va peut-être le sentir, le saisir un peu, mais jamais autant que si on lui explique quel est l’impact de son comportement et pourquoi il faut s’exposer. », explique-t-elle. Nathalie Couture, qui dit avoir créé ses livres pour apporter un appui imagé à son travail de thérapeute cognitivo-comportementale, observe également que la limite des jeunes enfants à se transposer dans d’autres situations a guidé son choix vers une approche plus explicite dans ses livres : « Il y a des enfants qui sont beaucoup plus concrets. […] Ils ne sont pas capables de transposer : si on leur parle de la dictée du vendredi, pour le personnage, ils vont dire que ça ne leur arrive pas parce qu’ils n’ont pas de dictée le vendredi. Cela arrive de temps en temps. Parfois, ça peut être un mécanisme de défense, mais pas tout le temps, parce que si je leur donne un autre exemple, ils vont dire ‘’Ça, oui, ça m’arrive‘’. Alors là, il faut vraiment accompagner les enfants. Quand on est petit, c’est plus difficile de généraliser. » Sophie Leroux suggère un autre moyen qui permet de faire le pont entre ce qui se passe en thérapie et dans la vie : continuer les lectures à la maison. Les parents et les enfants y trouvent alors ensemble un appui afin de poursuivre leur démarche entre le X[\™]Z[K۝H\[\\[0]\]]ۛZYK[8&p]][ۈHH0[X\p0H[H]YH&Y\[HX[Z\ۈZ[Y[Yۘ[H\H]x&Z[HB[H\YHH]Z[]ZH]]0HZ]H\X[Y[]XH0\\]]H][HH[H]]H\YH]ZH]]H\ٛۙYH]]ZH\Y]8&X[\[]H\›[]\]H\[H\ۘ\H]H][BYY[\H]YHH0\\YH\H[H[[]0H]ZB\X\YH[H[\ۈ][\[[Y[\[[[]\[[ۈ\]\\œ[XZ[\H]\\]^[XZ[\˰0’[0]Z][H\[H[Z[B]ZH[Z]Y[\BY[܋]X[ۈHZ][\[\\[\\Z] ۈ&Y\\Z\\Z[8&pHHYZ[]\X]\H[ۙH\\[[ˈXZ\\H[ \™^\\[۝Y\H][[\\[\8&X\BX۝\]^[[&X\[] Z\0\ܘ\\[[0\K[^\HY[]HHX[Y\\]ZBHZ\[H]\\\ZY\ Q[]YB]^\[\]Y\HۜZ[00Z &Z[۝[YHHHZ\H]X\[[&Y\]0]Y