Montréal enSanté MES V10N2 Printemps/Spring 2018 - Page 73

CENTRE UNIVERSITAIRE DE SANTÉ M C GILL M C GILL UNIVERSITY HEALTH CENTRE g Le régime cétogène gg The Ketogenic diet En février 2016, on a hospitalisé Tiana et on a commencé le régime. « Quand In February 2016, Tiana was admitted to the hospital and put quatre jours, parce que c’est un choc pour le système », explique Marie-Jo- we admit them for four days, because it’s quite a shock to un patient est soumis au régime cétogène, nous l’hospitalisons pendant sée Trempe, nutritionniste à l’Hôpital de Montréal pour enfants. « Son taux de sucre peut chuter de manière draconienne. » Le régime cétogène existe depuis les années 1920 et il est utilisé principalement avec les patients épileptiques qui ne répondent pas aux médicaments. Le régime est très riche en matières grasses, et n’inclut que peu de fruits et légumes. « Nous complétons avec beaucoup de vitamines pour que le patient ait tous les nutriments dont il a besoin », souligne Marie-Josée. En temps normal, le corps utilise le glucose des glucides pour produire de l’énergie, mais chez les enfants soumis à un régime cétogène, le corps on the diet. “Whenever a patient is put on the Ketogenic diet, the system,” says Marie-Josée Trempe, a nutritionist at the MCH. “Their sugar levels can drop drastically.” The Ketogenic diet has been around since the 1920s and is predominantly used for patients with epilepsy who do not respond to medi- cation. The diet is very high in fat, with little in the way of fruits and vegetables. “We supplement with a lot of vitamins to make sure the patient gets all the nutrients they need,” says Marie-Josée. The human body usually uses glucose from carbohydrates se sert plutôt des matières grasses. « Quand le corps utilise des matières to produce energy, but for children on the Ketogenic diet, appelées cétones. Ces substances fournissent au cerveau un carburant are produced when the body uses fat for energy. It gives the grasses pour produire de l’énergie, il produit des substances chimiques différent qui, pour une raison quelconque, aide à diminuer les crises d’épi- lepsie chez certaines personnes », explique Marie-Josée. Le patient mange suffisamment de protéines pour que les muscles demeurent fonctionnels, mais les sucres sont très limités, parce qu’un simple haricot vert de trop peut provoquer une autre crise. Chaque régime est taillé sur mesure pour le patient, et Marie-Josée their bodies use fat for energy. “Chemicals called ketones brain a different kind of fuel, which for some reason helps to reduce seizures for some people,” explains Marie-Josée. The patient eats enough protein to keep their muscles working, but sugars are severely limited because even an extra green bean can end up leading to an extra seizure. Every diet is uniquely tailored for the patient and Marie- travaille étroitement avec les familles pour s’assurer qu’elles sont à l’aise Josée works closely with the families to make sure they’re rapport entre les matières grasses, les protéines et les glucides doit être g sumes needs to be measured and the ratio of fats versus gg avec le processus. Tout ce que le patient consomme doit être mesuré, et le comfortable with the process. Everything the patient con-