Montréal enSanté MES V10N2 Printemps/Spring 2018 - Page 25

COMMUNAUTÉ • COMMUNITY g Montréal enSanté : Nous sommes en 2010. Les Jeux olympiques de gg Montréal enSanté: It’s 2010. Vancouver Olympics. You’re Vancouver. Vous avez 18 ans. Vous venez de gagner la médaille d’or. Dites- 18. You’ve just won the gold medal. Tell us what goes through Marie-Philip Poulin : J’ai senti une immense fierté d’être Canadienne et Marie-Philip Poulin: I felt an immense sense of pride being nous ce qui vous passe par la tête lorsque vous entendez l’hymne national. d’avoir la chance de gagner l’or à la maison. C’était une expérience plus grande que nature. J’étais tellement fière de mes coéquipières, tous nos efforts étaient récompensés d’une façon incroyable. Je pensais à ma famille, à tout ce qu’ils ont sacrifié pour que je sois ici à ce moment-là. J’aurais tellement souhaité pouvoir les amener sur la glace avec moi et leur donner une partie de la médaille. Bâtir une équipe de championnat demande tellement d’efforts. C’est le fruit du travail de toute une vie. MES : Pourquoi le Canada joue-t-il son your mind when you hear the national anthem? Canadian and being able to win gold on home soil. It was an out-of-body experience. I felt so proud of my teammates, every- thing we had worked for had paid off in a huge way. I thought about my family, how much they had sacrificed for me to be standing there in that moment. I wished so badly I could have brought them on the ice with me and given them a piece of that medal. So much goes into building a championship team. It’s the fruit of a lifetime of work. meilleur hockey contre les États-Unis? MES: Why does Canada play une qui nous force à donner notre United States? its best hockey against the MPP : Ils ont une excellente équipe, MPP: They have a great meilleur à chaque rencontre. Nous team, one that challenges us sommes la source de motivation to be at our best every time. l’une de l’autre. Et je crois que cette We are each other’s source rivalité est ce qui a fait avancer le of motivation, and I believe hockey féminin, la raison pour la- the rivalry is what has made quelle les jeunes filles développent women’s hockey become maintenant des habiletés et de la so much better, and why force comme jamais auparavant. little girls are now develop- ing skills and strength like MES : Est-ce que certaines de vos never before. coéquipières sont amicales avec des membres de l’équipe américaine hors MES: Are any of you friend- de la glace? Est-ce même possible? ly with members of the U.S. MPP : Nous le sommes. Plusieurs team off the ice? Is that d’entre nous jouaient ensemble au collège ou dans des équipes profes- sionnelles. Nous sommes cordiales PHOTO : JESSICA DESJARDINS even possible? MPP: We are. A lot of us have hors de la glace et des amitiés se sont développées. Nous partageons la been teammates on college or pro teams. We’re cordial off the les détester. Mais une fois que la rondelle tombe sur la glace, tout l’amour we’re the best of our kind, so obviously it’s hard to dislike them. même passion et nous sommes le meilleur qui soit, alors il est difficile de disparaît. Nous détestons perdre contre elles. ice and have forged friendships. We share the same passion and But once the puck drops, all love is lost. We hate to lose to them. MES : En regardant vers le futur, que souhaitez-vous pour le hockey féminin? MES: Looking ahead, what’s your wish for women’s hockey? au match des étoiles de notre ligue à Toronto, et lorsque j’ai regardé dans All-Star Game in Toronto, and I looked up in the stands dur- MPP : Nous avons tellement déjà parcouru de chemin. L’an dernier, j’étais les estrades durant l’échauffement, j’ai vu de jeunes enfants qui portaient des chandails de hockey avec mon nom inscrit dans le dos. J’ai pensé : « Wow! Ils ne portent pas un chandail de Crosby ou McDavid, ils portent le nom d’une femme. » Plusieurs compagnies comme Bauer font déjà beaucoup d’efforts pour MPP: We’ve come so far already. Last year I was at our league’s ing the warm-up and saw little kids wearing hockey jer- seys with my name on the back. I thought, “Wow, they’re not wearing a Crosby or McDavid jersey, they’re wearing a woman’s name instead.” Several companies like Bauer have really stepped up their inclure des joueuses dans leurs campagnes publicitaires. Nous avons en- game in making female players part of their campaigns. We still ment pour que la génération suivante puisse être payée pour jouer et ne that movement so that the generation after me can be paid to core beaucoup de chemin à faire, mais j’espère faire partie de ce mouve- pas avoir à travailler ici et là pour joindre les deux bouts. g have a long way to go, however, and I’m hoping to be part of play and not have to work odd jobs just to make ends meet. gg SPRING 2018 MONTRÉAL enSANTÉ 23