Montréal enSanté MES V10N2 Printemps/Spring 2018 - Page 125

ALIMENTS • NUTRITION SANTÉ • HEALTH g Julie Zyromski, par exemple, est une entrepreneure énergique qui gg Julie Zyromski, for example, is one of the energetic a cofondé Oatbox, une entreprise qui offre des déjeuners par abonne- entrepreneurs who co-founded Oatbox, a subscription-based la livraison et la saveur de la créativité locale, Julie a bâti un mélange ordering, the convenience of direct delivery, and the flavour of ment. Combinant l’économie des commandes en ligne, la commodité de innovateur qui semble satisfaire ses clients. « Chaque mois, je change les ingrédients pour suivre les saisons, il n’y a donc pas d’inventaire qui reste sur les tablettes. » En d’autres mots, le modèle économique est simple, mais l’expérience culinaire est riche. Dans une lignée plus activiste, Hugo Martorell travaille aux niveaux municipal, provincial et national pour stimuler des changements dans breakfast-food company. Combining the cost-savings of online local creativity, Zyromski has built an innovative blend that ap- pears to be satisfying her customers. “Every month I change the ingredients, so I can be seasonal, but it also means there’s no inventory sitting on the shelf.” In other words, the economic model is lean, but the eating experience is rich. In a more activist vein, Hugo Martorell has been working at le système alimentaire à travers différentes organisations. Tous les bons the municipal, provincial, and national levels to activate food- caux et globaux, et les efforts de Martorell le reconnaissent. Il est actuel- any good ecologist knows, there are no boundaries between lo- écologistes le savent, il n’existe pas de frontières entre les systèmes lo- lement coordinateur de la programmation québécoise de USC Canada, une organisation à but non lucratif qui se concentre sur l’agriculture du- rable. Le récent événement From Seed to Plate a présenté 45 variétés de légumes adaptés pour notre région aux cuisiniers de restaurants mon- tréalais, semant ainsi de nouvelles possibilités pour le futur alimentaire hybride issu du vieux et du nouveau. Et si on pouvait propager sur les réseaux sociaux les innovations system change across a number of different organizations. As cal and global systems, and Martorell’s efforts recognize this. He currently coordinates québécois programming for USC Canada, a not-for-profit focused on sustainable agriculture. Their recent From Seed to Plate event introduced 45 regionally adapted vege- table varieties to Montreal restaurant cooks, planting new pos- sibilities for a food future that is a hybrid of both old and new. And what if you could make food innovation go viral, by du domaine alimentaire, en les intégrant dans des zones à haut trafic? embedding it in high-traffic areas? That’s what Valérie Clout- répandre dans une communauté plus large le goût du changement. Le larger community with the taste for change. The first was the C’est ce que Valérie Cloutier essaie de faire, avec deux projets visant à premier était Food Room, un espace de travail culinaire où les nouvelles entreprises alimentaires pouvaient avoir accès à une cuisine d’échelle commerciale. Le second, Bistrot Montréal-Trudeau, offre un menu entiè- rement local à l’aéroport de Montréal. Bien que Food Room n’ait pas survécu pour des raisons financières, ier has been trying to do, with two projects aimed to infect a Food Room, a culinary co-work space where food start-ups could have access to a commercial-scale kitchen. The second was Bis- trot Montréal-Trudeau, offering a locally sourced menu at the Montreal airport. While the Food Room didn’t survive for financial reasons, Bistrot bat toujours son plein. De plus, le personnel formé par Valérie Bistrot is still going strong. More importantly, the staff Clouti- actuellement cet esprit évolutionnaire. « L’innovation devrait déranger carry that evolutionary spirit themselves. “Innovation should be sur l’importance des chaînes d’approvisionnement courtes transporte un peu et passer légèrement sous le radar », dit-elle. « Les gens sont prêts pour quelque chose, mais ils ne savent pas encore qu’ils le veulent. » Si vous regardez autour, les innovations culinaires semblent de plus er trained on the importance of short supply chains currently a bit disruptive, a little off the grid,” she says. “Something people are ready for but don’t yet know that they want.” If you look around, food innovation seems to be happening en plus fréquentes au Québec, alors que la créativité, le commerce et more and more in Québec, as creativity, commerce, and environ- des fruits « laids » pour faire leur jus frais (et le restant des pulpes est uti- to make their fresh juices (with the leftover pulp going into dog l’environnementalisme convergent. L’entreprise de boissons Loop utilise lisé à la fabrication de gâteries de chien); Santropol Roulant a transformé sa rue urbaine en terrasse d’été et en espace éducatif sur l’agriculture, et le Dépôt alimentaire NDG réunit justice, jardinage et cuisine dans un concept qui va bien au-delà de la banque alimentaire. La (r)évolution est à nos portes, semble-t-il, et elle est plutôt délicieuse. M mentalism converge. Beverage company Loop uses “ugly” fruits treats); Santropol Roulant turned their urban street into a sum- mer terrasse and agricultural-education space; and the NDG Food Depot blends work in justice, gardening, and cooking into a concept that goes way beyond ‘food bank’. The (r)evolution is alrea