Modèle de développement des athlètes 2017 - 2021 - Page 93

ANNEXE 5 STATISTIQUES (SERVICE – BRIS D’ÉGALITÉ – POINTS) VITESSE DU SERVICE On peut analyser l‘évolution du tennis au plus haut niveau par les données statistiques de chacun des quatre tour- nois du Grand Chelem qui se tiennent, chaque année, à Melbourne (L’Open d’Australie), à Paris (Roland Gar- ros), à Londres (Wimbledon) et à New York (L’Open des États-Unis). Dans le tennis masculin en simple, la vitesse moyenne du premier et du deuxième service, depuis 1999, est illustrée au Tableau 1. Des statistiques ont été enregistrées pour les années 1999-2001, pour l’année 2004 et ensuite pour les années 2007-2009. Lors des tournois, la vitesse du service de chacun des matchs n’a pas toujours été prise en compte du fait qu’il n’y avait pas de radar sur tous les terrains pour prendre la mesure de la vitesse de balle. Les statistiques de 1999-2001 révèlent les données de chacun des tournois sur un échantillon de 38 à 136 joueurs (19 à 68 matchs de simple, du premie r tour à la finale). Les statistiques de 2007-2009 reflètent un échantillonnage de 28 à 30 joueurs ; en 2008, de 60 à 156 joueurs ; en 2009, de 150 à 196 joueurs. Les joueurs qui avançaient d’un tour à chacune de leurs victoires ont été comptabilisés plus d’une fois dans l’échantillonnage. Plusieurs études (1,2 et 3) font état des tendances du jeu autant chez les hommes que chez les femmes et ce, jusqu’en 2000. Par la suite, très peu de données ont été publiées. Ces études antérieures indiquent que la vitesse du jeu avait augmenté à un rythme régulier, en particulier chez les hommes, et on suggérait de prendre certaines mesures afin de lutter contre cette tendance. Durant une courte période, une plus grosse balle de tennis a été testée par l’ITF afin de tenter de réduire la vitesse du jeu mais les joueurs professionnels n’ont pas apprécié cette nouvelle balle. Elle n’a pas été utilisée lors des quatre tournois du Grand Chelem. Depuis 2000, dans les quatre tournois importants, la vitesse moyenne du jeu a continué d’augmenter mais aujourd’hui, elle semble avoir atteint un certain plateau. Malgré l’augmentation de la vitesse du service et la diminution du nombre de doubles fautes, la probabilité que le serveur gagne le point avec son service est demeurée relativement stable au cours des années (excepté pour Roland Garros). Les relanceurs ont égale- ment amélioré leurs retours de services « grande vitesse ». Source : « Coaching & Sport Science review » ITF 92 Figure 1 Vitesse moyenne du 1 er et du 2 e service – simple masculin – 1999 à 2009 (a) Hommes – Vitesse du 1 er service 200 Nous avons recueilli un grand nombre de données, en simple masculin, pour la période allant de 1991 à 2009. Nous présentons, dans ce document, les tendances appa- rues au cours de ces années, ainsi que des paramètres particuliers tels la vitesse du service, le nombre d’as, le nombre de doubles fautes, le pourcentage de manches au pointage de 6-6, le nombre de parties par manche et ainsi de suite. Certaines données montrent de nettes distinc- tions entre les quatre tournois. Par exemple, la vitesse de la balle diffère selon la surface de jeu. À Roland Garros, les joueurs jouent sur une surface d’argile (terre battue) relativement lente. À Wimbledon, ils s’affrontent sur une surface plus rapide, le gazon, alors qu’aux États-Unis et en Australie, ils le font sur une surface à vitesse moyenne, soit une surface dure. 190 Wimbledon 180 US Open 170 Australie Open Roland Garros 160 150 1998 2000 2002 2004 Année 2006 2008 2010 (b) Hommes – Vitesse du 2 e service 170 Ces données statistiques sont disponibles pour les 127 matchs joués par les hommes et les femmes. Elles sont temporairement mises à la disposition de tous sur le site web de ces mêmes tournois peu après la tenue de l’événement. Ces statistiques peuvent être différentes d’un tournoi à l’autre ; elles peuvent inclure, par exemple, la vitesse moyenne du service pour chacun des matchs ou des manches, le nombre d’as et de doubles fautes, le nombre de points gagnés par l’adversaire… 160 Wimbledon 150 US Open 140 Australie Open Roland Garros 130 120 1998 2000 2002 2004 Année 2006 2008 2010 Le changement le plus important a été l’augmenta- tion de la vitesse moyenne du premier et du deuxième service lors du tournoi de Roland Garros au cours de la période 2000- 2009. Vers l’année 2000, la plupart des joueurs participant au tournoi de Roland Garros avaient diminué la vitesse de balle de leur service afin d’y ajou- ter plus d’effet (effet brossé). Naturellement, il y avait Modèle de développement des athlètes