Modèle de développement des athlètes 2017 - 2021 - Page 74

Malgré tout, l’entraîneur doit déterminer les objectifs relatifs au développement et aux performances escomp- tés pour chaque joueur. Il doit les adapter selon le profil de chacun des athlètes (potentiel, forces et faiblesses, niveau d’implication du joueur, de son environnement…). Aux premières étapes de la formation, les objectifs quant à l’amélioration des compétences doivent être favorisés mais la compétition reste quand même un facteur déter- minant pour la progression du joueur et ce, dans tous les domaines : physique, technico-tactique et psychologique. Pour les joueurs de 7 à 10 ans, il s’agit de développer prioritairement, sur le plan physique, les habiletés de coordination, de vitesse et d’agilité, de souplesse tout en consacrant une large part de l’entraînement aux acquisi- tions des techniques de base. Pour les joueurs de 10 à 13 ans, il est indispensable de leur proposer des entraînements physiques, sur une base très régulière, axés principalement sur l’amélioration de la coordination, sur la vitesse de déplacement, les prises de décisions et sur l’apprentissage des techniques de renforcement musculaire. Il continuera d’améliorer ses compétences technico-tactiques et sera plus engagé au niveau de la compétition. Pour les jeunes joueurs ambitieux de 14 à 18 ans, l’amélio- ration de la force musculaire et le développement des qua- lités « aérobiques » doivent être deux axes prioritaires de l’entraînement. L’identité du joueur se précise et il mettra beaucoup plus d’emphase sur le volet tactique de son jeu. Par la suite, le programme devient plus individualisé et s’articule autour d’une stratégie gagnante, tout en pré- servant l’intégrité du joueur. Le joueur sera entouré d’une bonne équipe de soutien qui l’aidera à atteindre les plus hauts sommets. Ainsi, tout au long de la formation d’un jeune joueur, l’entraîneur devra veiller à un bon équilibre entre la com- pétition, l’entraînement technico-tactique et l’améliora- tion cyclique de ses qualités physiques. Tennis Québec remercie toutes les personnes qui ont contribué de près ou de loin à l’élaboration de ce modèle de développement 2017-2021. F aire la planification d’un joueur de tennis (entraîne- ment et compétition) n’est pas de tout repos. À cela, plusieurs raisons : La variabilité des caractéristiques de chaque match. L’impossibilité de prévoir le nombre de matchs. La difficulté de programmer les compétitions (en fonction du classement du joueur).