Modèle de développement des athlètes 2017 - 2021 - Page 22

3 Pendant la puberté, les différences entre les deux sexes sont clairement marquées en raison des proportions physiques. Les caractéristiques distinctives de la femme comprennent un certain nombre de différences anato- miques et physiologiques. ASPECT CARACTÉRISTIQUES Circulation du sang Jusqu’à l’âge de 8 ans, la taille du cœur est la même chez les deux sexes. Entre 8 et 13 ans, cet organe est plus gros chez les filles, mais par la suite, devient beaucoup plus petit. Pendant la phase post-pubertaire, l’efficacité du cœur est plus faible chez les filles que chez les garçons. Cela explique que les femmes ont une fréquence car- diaque plus élevée que celle des hommes. Système respiratoire Le système respiratoire atteint son plein développement plus rapidement chez la femme (à l’âge de 14-15 ans) que chez l’homme (vers l’âge de 18 ans). Métabolisme La masse corporelle en kilos est plus basse chez la femme que chez l’homme en rai- son de la plus grande quantité de dépôt graisseux. Consommation d’oxygène La consommation d’oxygène est moins élevée chez la femme que chez l’homme. Oxygène dans les muscles Les muscles de l’homme utilisent l’oxygène de façon plus efficace que ceux de la femme. Développement moteur Jusqu’à l’âge de 3-4 ans, le développement moteur est plus ou moins similaire. En revanche, à partir de 4-6 ans, les différences deviennent évidentes. En matière de courses, de lancers ou de sauts, la femme a des résultats inférieurs à ceux de l’homme. Le même phénomène se produit en ce qui concerne la souplesse et la puissance. En effet, à partir de l’âge de 8 ans, l’homme réalise de bien meilleures performances que la femme sur le plan de la puissance, de la vitesse, de l’endurance, de la souplesse et des réflexes. Pendant la puberté (12 à 15 ans), ces différences s’accentuent. Source : « L’entraînement physique du joueur de tennis » Fédération Française de Tennis Nous pouvons donc en déduire que : • Les performances des femmes sont inférieures à celles des hommes en raison des différences spécifiques sur le plan physiologique et anatomique qui se manifestent à partir de 7-8 ans. • Les femmes atteignent leur performance physique maximum aux environs de 15-16 ans, alors que les hommes le font vers 18-20 ans. • Étant donné que leur capacité physique est moindre, les femmes doivent fournir plus d’efforts que les hommes pour exécuter une tâche identique. Il en résulte qu’elles doivent s’améliorer davantage pour accomplir une tâche de même nature. une croissance plus lente, dominés par ceux qui ont une croissance rapide, peuvent vivre des périodes de découra- gement et abandonner. Pourtant, l’athlète à la croissance plus lente aura souvent acquis de meilleures compétences pour devenir un athlète de haut niveau à la condition d’avoir bénéficié d’un entraînement de qualité pendant cette période. Les athlètes dont la croissance est tardive ont plus de temps pour assi- miler les principes de base alors que l’accent est mis sur le déplacement et les aptitudes motrices. Cependant, les athlètes dont la croissance est plus rapide portent parfois ombrage à ceux dont la croissance est plus lente parce qu’ils ont un avantage important. Ils sont plus costauds, plus forts, plus rapides et plus habiles. Ceux qui ont 2017-2021 21