Modèle de développement des athlètes 2017 - 2021 - Page 19

RAPPEL DES PRINCIPES FONDAMENTAUX DE CROISSANCE ET DE MATURATION LES 10 FACTEURS CLÉS AYANT UNE INCIDENCE SUR LE DÉVELOPPEMENT À LONG TERME DE L’ATHLÈTE 1. LA RÈGLE DES DIX ANS Plusieurs études scientifiques ont démontré qu’un athlète talentueux doit s’entraîner pendant dix ans, ou 10 000 heures, au minimum, afin d’atteindre un niveau élite et ce, dans la plupart des sports (Ericsson, Charness, Feltovich et Hoffman, 2006). Pour les athlètes et les entraî- neurs, cela représente un peu plus de trois heures par jour d’entraînement ou de compétition. D’autres recherches indiquent que les athlètes élites doivent se développer durant 11 à13 ans pour atteindre les niveaux d’excellence (Gibbons, 2002). Leur conclusion demeure la même : aucun raccourci n’est possible pour atteindre l’excellence. Agilité Équilibre Coordination Vitesse Sauter Grimper Marcher Patiner Bondir Nager Sautiller Équilibre Lancer Dribbler Botter Lancer Frapper Attraper Cette hypothèse est corroborée par l’ouvrage « The Path to Excellence » qui analyse de façon exhaustive le dévelop- pement d’athlètes olympiques américains ayant fait de la compétition entre 1984 et 1998. L’ouvrage révèle que : • En moyenne, les athlètes olympiques américains avaient commencé à pratiquer leur sport vers l’âge de 12 ans pour les garçons, et de 11,5 ans pour les filles. • La plupart des athlètes olympiques ont mentionné avoir vécu une période de développement d’une durée de 12 à 13 ans entre le moment où ils avaient commencé à pratiquer leur sport et le moment où ils étaient devenus membres de l’équipe olympique. • Lors de leur cheminement, durant les cinq premiers stades de développement, les médaillés olympiques étaient plus jeunes – entre 1,3 et 3,6 ans – que les athlètes qui n’avaient pas remporté de médailles ; ce qui donne à penser que les athlètes médaillés avaient développé leurs habiletés motrices et amorcé l’entraîne- ment à un plus jeune âge. Il faut cependant éviter que les athlètes ne se spécialisent trop tôt dans un sport à spécialisation tardive. 2. LES FONDEMENTS Les fondements du mouvement et les déterminants de la condition motrice doivent être abordés par le jeu. Les habiletés sportives de base doivent être introduites de façon simultanée ou après le développement des habile- tés sportives générales. • Les habiletés fondamentales motrices et sportives constituent le bagage du savoir-faire physique. • Le savoir-faire physique fait donc référence à la maîtrise relative des habiletés motrices et sportives. • Ce bagage du savoir-faire physique doit se développer avant la poussée soudaine de croissance. Source : « Au Canada le sport c’est pour la vie » Centres canadiens multisports 18 Modèle de développement des athlètes