MDT - Page 54

Culture C omme le professait le poète Luigi Groto en 1570 dans son Eloge à Venise, « Qui ne l’a vue ne croit point à ce qu’on lui en dit et qui la voit croit à peine à ce qu’il voit ». Venise ensorcelle par sa culture et son architecture aussi belle qu’audacieuse. La « cité miraculeuse » a su apprivoiser le sol humide de la lagune et les marées grâce à l’ingéniosité de ses premiers architectes. Ce qui n’était qu’une lagune peuplée de pêcheurs et de réfugiés pendant l’Antiquité devint au fil des siècles une puissance maritime incontestée. Aux premiers habitats précaires ont succédé des constructions permanentes. Les sols ont été asséchés pour permettre l’installation de pilotis et de plateformes en madriers, chênes ou mélèze. Le terrain consolidé et nivelé, les Vénitiens ont pu s’atteler à la construction des maisons et palais. Une technique laborieuse qui transforme les plus grands chantiers en ouvrages titanesques, à l’exemple de la Basilique Santa Maria della Salute qui repose sur 1 006 657 pilotis de 4 mètres de long ! À la suite de nom ]^[[Y\]ZH۝]YHH[H]H\HRpYBpKH\][\H\ۜZ\H\[Z\H0]0B[\XH\H\]YH]HY\H8&R\YK[p뛘[Z[H8&Z[\ܝ[\[ݘ][ۜ˂XH08&X]YY[][ۈۜ[HHH[][ۋ[\HH]H0]Hۜ]Z\HY\]Z\8&ZZKۂ\[YH]YH 0L HHH]0HH0]0HH\8&YX]KH]ZH\[ۛH0\]YH0X]H[[\BXY\[ۈ8&][H\YHHH[KM\]YH\HH[۝[Y[0[[YۙH8&][B\\HpۛYH\\]\\[Y[\˜\\\]Y\]x&XHۛY\[\K\0[\[ۜ˜\\\0p0Y\08&Y\0]\]YH[]Y[H\›ٙ[\\[\ܰX][ۜ]YH8&[ۈ]][ܙHYZ\\H[H^[[\\[[8&X\]X\H[]Y[K[YH[]\BH[0X\[YH\[\]YHZ[X\ ۜY0\YBH\[YH8&][\\ܘ[X]^\]X\]^H8&X\^[[K8&pY\HZ[BYH]\[ZY\[Z\ۜZ]\Hܘ[[[ H\]YH]\KHHH[۝H[H\\\[]Y[[]X\\X0\\H\\™0Xܘ][ۜY[Y\]Xۙ[\^[ۛH\[\HHUYH\]x&pH[]pHHYHpKH[Z\\\[\H\\Y]\B[\][ۋH[Y[ HpYXZY[\›XY\]]8&XYZ[\][ۈ[]Y[K0][HB[X[H\[\^[[\]YH][]Y[d]YH\\YZ[]\\]X\]0Xܘ]]\™HUYHpK[]YH[\[[\[Y]\Y[[ݚ[\۰H]H[ܙ]