MDT - Page 40

Tentations Le musée Bourguiba Un chef-d’œuvre architectural Texte : Khadija Djellouli Photos: Robert Jewett & Achref Khemiri Incroyable merveille et joyau architectural, le musée Habib Bourguiba témoigne d’une époque et d’un style extraordinaires. Situé à Monastir, plus précisément à Skanès, il fut oublié durant une décennie avant de renaître de ses cendres. Focus sur cet incroyable palais. 42 Monastir, ville natale du président Habib Bourguiba, a été durant toute la vie du leader sa cité de prédilection. Il lui vouait une véritable tendresse. Par la suite, il y fera construire son mausolée. La mosquée Bourguiba est érigée en son honneur et l'aéroport international de Monastir porte également son nom. Il est ainsi évident qu’Habib Bourguiba y fit aussi construire sa résidence d’été. Inaugurée en 1962, le palais Skanès, appelé aussi le palais de marbre, est aujourd’hui un des plus beaux monuments de cette époque. Réalisé par l’architecte Olivier Clément Cacoub, occupant le poste d’architecte-conseil auprès de la république tunisienne de l’époque, le palais de Skanès fut l’une de ses plus belles créations. Cet architecte connu et reconnu est à l’origine du palais présidentiel de Carthage, du palais des congrès de Tunis ainsi que de la cité olympique d’El Menzah, pour ne citer que quelques-unes de ses œuvres. La décoration du palais ainsi que les aménagements intérieurs sont l’œuvre de Maxime Old, André Leleu et Raphaël. Durant près de 25 ans, le palais de marbre fut la maison secondaire d’Habib Bourguiba. Malheureusement abandonné de 1987 à 1998, il a depuis été rénové et sauvegardé. Finalement inauguré le 6 Avril 2013, en marge de la commémoration du 13ème anniversaire du décès du leader Habib Bourguiba, il est aujourd’hui ouvert au public. On peut ainsi y découvrir des photographies, des enregistrements de ses discours ainsi que des archives exceptionnelles. Monument d’exception et véritable joyau de l’architecture moderne, le palais de Skanès témoigne de tout le luxe et la magnificence de cette époque. Sa façade principale en moucharabié rappelle l’architecture traditionnelle tunisienne tandis que ses lignes droites et épurées évoquent l’architecture corbuséenne. Alliant tradition et modernité, le palais de marbre reste unique en son genre, tant par son élégance que par ses matériaux et ses espaces.