MDT - Page 22

Tentations Enjeu N°2 : la réhabilitation de l’église de Sfax Cet évènement constituera un tournant majeur dans la vie sociale et culturelle de la ville de Sfax et révolutionnera la manière dont les habitants perçoivent leur ville. La première pierre de l'église fut posée le 21 Avril 1940. Mais son inauguration n’a eu lieu que 13 ans plus tard, le 28 juin 1953 au cœur du quartier européen alors en pleine expansion. L'église fut très peu utilisée en lieu de culte puisqu’elle fut donnée au gouvernement tunisien en 1964 qui la transforma en salle de sport. La réhabilitation de la salle de sport en médiathèque entre dans le cadre d’un accord passé entre la Municipalité de Sfax et le Ministère de la Culture. Cadre central et site patrimonial exceptionnel, ce futur équipement culturel de Sfax doté des dernières technologies numériques sera un lieu ouvert à tous. Il sera une source de découverte, d’exploration, d’enrichissement personnel et collectif, de partage et de création. Cet équipement ne sera pas une médiathèque classique et ne devra en aucun cas se substituer à la bibliothèque municipale située à proximité et dont il sera complémentaire. Ça sera un point de rencontre, une source de savoir et d’apprentissage, un lieu de travail collaboratif, d’initiatives citoyennes et une pépinière d’entreprises. Enjeu N°3 : Réconcilier Sfax avec la mer Sfax est une ville maritime qui vit de ses richesses halieutiques attestées depuis l’Antiquité. Elle tire une grande partie de son activité économique de sa relation avec la mer. Or, force est de constater que le lien physique vers la mer est absent depuis le centre-ville. Le déplacement du port de pêche vers le Sud et la présence de la ligne de chemin de fer construit sous le protectorat français sont deux 24 éléments qui ont accentué cet obstacle visuel. Avant la construction du quartier européen, la mer venait aux portes de la médina et les relations n’en étaient que plus denses. Il s’agit donc de recréer du lien à la fois symbolique, spatial et fonctionnel entre la ville et sa façade maritime grâce notamment au nettoyage et à la réhabilitation de la zone Chatt el Krekna. Le grand bassin aujourd’hui abandonné, séparé par un grand terre plein servant de parking pour des camions, pourra retrouver, tout du moins symboliquement, sa fonction originelle. Mais ce lien ne sera pas seulement visuel. En effet, de ce chantier découlera un ensemble d’événements liés à l’activité maritime de la ville, à la dimension mémorielle du vieux port, notamment autour de la valorisation du marché central et de la halle aux poissons, de la mise en valeur du circuit des salines aujourd’hui délaissées, de la gastronomie sfaxienne riche de ses ressources halieutiques (poulpe, calamar, etc.), de sa relation oubliée avec les îles Kerkennah, etc. Aussi, les chantiers de sauvegarde de bateaux — felouques et autres bateaux à voile —, portés par l’association tunisienne pour la sauvegarde du patrimoine maritime, devront être valorisés à travers cet axe. 1 2 3 1. 2 .3 Projet de réaménagement de la cathédrale de Sfax en une médiathèque nouvelle génération