La Gazelle - Page 72

envies wishlist ‫رغبـاتنـــا‬ Une nuit à I one night at I ‫ليـــلة فـي‬ paris 2 Hôtel Dupond a La Gazelle 60 I 74 Texte : Noemie Zyla - Crédit photo : Hôtel Dupont Smith u cœur du Marais, est dissimulé un hôtel au luxe originalement discret. L’adresse idéale pour celles et ceux qui aiment garder le mystère et entretenir le plaisir de l’anonymat. La façade totalement épurée de l’hôtel ne laisse en rien présager de l’univers qui s’y cache à l’intérieur, tout comme le nom Dupond-Smith qui s’apparente davantage à un code ou mot de passe plutôt qu’à un véritable patronyme. Une fois poussée la porte d’entrée, une authentique assise du XVIIème siècle nous projette dans diverses atmosphères inspirées des traditions françaises, un savant mélange de culture et d’audace, d’art et d’art de vivre. Le duo d’architectes Anne Peyroux et Emmanuèle Thisy ont pensé les 5 chambres et 3 suites de l’hôtel autour de meubles de designers d’origines et d’époques différentes. Ce sont ces pièces maîtresses qui confèrent aux chambres leur singularité et leur ambiance intime. Pour jouer la carte de « l’incognito » jusqu’au bout, les chambres et suites ont été baptisées de grands noms d’emprunts dont transparaissent quelques indices. Ainsi, la chambre « Monsieur Mojo Risin » fait allusion au célèbre chanteur Jim Morrison et se décline en partition marbrée, riffs psychédéliques et « clarté rétro-graphique ». Quant à la chambre « Joseph L’Estrange » (dont le patronyme cache le nom d’un pseudo traducteur inventé par Prosper Mérimée), elle dévoile dans un décor de soie lavallière et damassé dandy un balcon ouvert sur les toits de Paris. L’hôtel Dupond-Smith est assurément un bijoux précieux dont il faut savoir préserver le mystère pour en garder l’éclat. I