La Gazelle - Page 61

escapade à Tozeur I getaway in Tozeur I si les profondeurs de Tabarka ont une renommée qui dépasse largement les frontières tunisiennes. Chaque année, plusieurs centaines de plongeurs viennent explorer la vingtaine de sites ouverts au public entre avril et fin octobre. Parmi les emplacements qui méritent le détour, « les tunnels ». Il s’agit d’un site contenant une vingtaine de tunnels longs de 30 mètres dans lesquels les plongeurs peuvent librement passer pour observer les murènes, daurades, corbes, raies et gros mérous peu farouches. Autre site apprécié des amateurs de plongée, «les couloirs» constitués de roches très colorées et disposées en série autour desquelles aiment flâner des langoustines et d’énormes gorgones. De retour sur la terre ferme, ce sont de nouveaux paysages qui suscitent l’admiration. Impossible de séjourner à Tabarka sans aller voir les aiguilles, ces pierres monolithiques d’une vingtaine de mètres ont naturellement été sculptées par l’érosion en de multiples formes originales. La tour Messaoud mérite également une attention particulière. Ancienne citerne datant de l’époque romaine, elle fut transformée en forteresse par les commerçants marseillais et pisans au XIIème siècle. Mais le plus beau spectacle de Tabarka est sans aucun doute le coucher de soleil sur la mer. Pour avoir ‫رحلـــة اىل تــــــوزر‬ le meilleur panorama, il faut escalader la colline en empruntant la route touristique en direction d’Annaba. Les hauteurs offrent une magnifique vue sur Tabarka et sur le rivage. envies wishlist ‫رغبـاتنـــا‬ Vue panoramique de Tabarka Panoramic view of Tabarka I ‫إطاللة بانورامية عىل مدينة‬ I ‫طربقـــة‬ Focus sur le Tabarka Jazz Festival Crée en 1973 par Lotfi Belhassine, le Tabarka Jazz Festival devient en quelques années un rendez-vous artistique d’envergure internationale. L’événement annuel a rendu célèbre la ville de Tabarka et son slogan « Je ne veux pas bronzer idiot » affirme la volonté d’attirer un nouveau tourisme davantage intéressé par la culture que par le sable blanc. Des artistes du monde entier venaient se produire dans la basilique de Tabarka, parmi eux Billy Paul, Barbara Hendricks, Kool & the Gang, Miles Davis et Claude Nougaro, attirant chaque année une foule de plus en plus nombreuse. Cependant, le Tabarka Jazz Festival connut quelques difficultés qui provoquèrent son arrêt pendant de nombreuses années avant de reprendre en 1997. Depuis 2012, le festival est de nouveau suspendu faute d’absence de soutien des autorités. I 63 I 60 ‫الغـزالــــة‬ I