La Gazelle - Page 133

voyage dans le temps I journey through time I ‫رحلـة عبـر الزمـن‬ évasion fly away ّ ‫لنتحـلق‬ Ne vous méprenez pas, cette foule de touristes qui vous entraine dans les ruelles sinueuses et complexes deVenise sont les nouveaux sauveurs de la ville. Avec ses 60 millions de visiteurs par an, la ville rénove, restaure, transforme, façonne pour perpétuer la dynamique d’une ville qui prolonge donc le passé et montre son actualité, l’art le plus contemporain, en particulier. tion de ses galères aux marchands, qui les utilisaient ainsi en temps de paix, mais pouvaient être rapidement mobilisées en temps de guerre. L'Arsenal au plus haut de son activité a compté 16 000 ouvriers, répartis sur le site de 25 hectares. La production des navires a été extrêmement rationalisée, structurée comme de véritables chaînes de production des siècles avant la révolution industrielle. L'Arsenal pouvait ainsi fabriquer une galère par jour en cas de nécessité ! Le personnel de l'Arsenal avait droit à certains privilèges et leur fonction était prestigieuse. Il était logé à bas coût, et leur corps constituait la garde d'Honneur du palais des Doges lors de l'élection d'un nouveau Doge. d’offrir une large façade sur le canal. On suppose que la construction a pu être entreprise en 1740 ou en 1748 et a été achevée en 1758 après la mort de Anzolo Grassi ou plus probablement en 1772 après la mort de son fils. C’est le dernier palais que devait construire Venise avant la chute de la République. Il passe de main en main jusqu’en 1986 où il est restauré par l’architecte milanais Gae Aulenti et dirigé par Pontus Hulten, il rouvre avec une grande rétrospective consacrée au Futurisme. A la suite de la mort de Gianni Agnelli, le groupe Fiat décide de se séparer de Palazzo Grassi. En mai 2005, il est racheté par François Pinault, pour y abriter sa collection d’art contemporain. Le lieu a été confié à l’architecte japonais Tadao Ando pour sa restauration. PALLAZZO GRASSI PUNTA DEL DOGANA Palazzo Grassi est attribué à Giorgio Massari (16871766) qui achevait alors la Ca’ Rezzonico de l’autre côté du Grand Canal. Il fut commandé par la famille Grassi, originaire de Chioggia, qui avait acheté un terrain dont la forme trapézoïdale avait l’avantage De forme parfaitement triangulaire, le bâtiment de Punta della Dogana se trouve à l'extrémité du quartier de Dorsoduro et sépare le Grand Canal de celui de la Giudecca. En juin 2009, cet édifice, symbole de la ville datant du XVIIème siècle, a rouvert ses portes 135 I 60 ‫الغـزالــــة‬