La Gazelle - Page 132

évasion fly away ّ ‫لنتحـلق‬ voyage dans le temps I journey through time I ‫رحلـة عبـر الزمـن‬ Venise sérénissime Texte : Chacha Atallah - Crédit photo : Matteo De Fina pour la Palazzo Grassi V oir et comprendre l’Histoire de la ville, avec les filtres, les représentations de notre pensée et de notre regard actuels, est déjà chose difficile et passionnante. Tomber brutalement sur une création, une œuvre, une exposition tout à fait actuelles, voilà la vraie surprise de Venise. Dans cette ville on visite les églises et on prie dans les musées. LA PLACE SAINT MARC La Gazelle 60 I 134 A Venise, peut-être, plus que partout ailleurs, il est essentiel de connaître l’histoire de la cité. Pour la comprendre, pour l’écouter, pour totalement l’admirer, il faut bien se persuader que pendant plusieurs siècles les vénitiens et leurs dirigeants ont mis toute leur volonté, leur ténacité, leur savoir-faire à la doter d’institutions efficaces, et à l’orner d’innombrables ouvrages d’art magnifiques, destinés à lui donner la puissance et les richesses d’un grand Etat. C'est dès le début du XIIème siècle que Venise décide de se doter d'un premier Arsenal d'état servant essentiellement à la réparation des galères et à y entreposer les divers équipements nécessaires à la marine. L'activité de construction de bateaux, même si elle était déjà présente à l'arsenal, était encore essentiellement réalisée dans des chantiers privés. C'est au XIVème siècle que l'Arsenal prend son essor avec un quadruplement de sa surface avant de connaître un nouvel agrandissement un siècle plus tard. Venise a créé un système très original de loca- L’artiste-architecte Mauro Codussi fut chargé d’entreprendre, en 1496, l’organisation monumentale de la place. Tous les pouvoirs de la République Sérénissime devaient être concentrés en un lieu proche du Palais ducal, pour une gestion facilitée des intérêts de l’Etat : pouvoir politique, religieux, social, judiciaire, économique et financier. C’est en ce centre de la vie publique, que se déroulent désormais les processions, les jeux, les feux d’artifice, et autres fêtes grandioses. L’ARSENAL