La Gazelle - Page 72

envies wishlist ‫رغبـاتنـــا‬ Italie escapade à Florence I getaway in Florence I ‫رحلـــة اىل فلـورنـ�س‬ 48h à Florence Capitale de la Toscane, capitale des Médicis, Florence est un musée à ciel ouvert. Elle est considérée comme l’une des plus belles villes d’Italie et conserve jalousement son riche passé en rassemblant à elle seule 25% d’œuvres d’art dans le monde. 1er jour L’hôtel Donatello 1. Façade de l’église Santa Maria del Fiore plus communément appelée le Duomo I Facade of the Santa Maria del Fiore’s church more commonly known as the Duomo I ‫واجهة الكاتدرائية الشهرية سانتا‬ ‫ماريا ديل فيوري املعروفة أكرث‬ I ‫بــاسم ديــومــو‬ 2. Palazzo Pitti I ‫قرص البيتـي‬ I Palazzo Pitti I 3. Fresques du baptistère Santa Maria del Fiore I Santa Maria del Fiore’s baptistery frescoes I ‫أعامل جدارية يف بيت عامدة‬ I ‫سانتا ماريا ديل فيوري‬ La Gazelle 56 I 74 Il est 10 heures lorsque j’atterris à l’aéroport Amerigo Vespucci sous un beau ciel bleu. Il n’aura fallu que 25 minutes à la navette pour parcourir les 7km qui nous séparent du centre-ville. Sur la route, j’entraperçois au fin fond d’une rue la cambrure du célébrissime Duomo, mais l’heure n’est pas au songe, je me dirige vers l’hôtel Donatello pour déposer mes bagages avant de retrouver mon amie pour le déjeuner. Situé dans un ancien palais du XIXème, le Donatello fut autrefois la demeure d’une importante famille florentine. Le mélange de marbre brillant, de briques en terre cuite et de verre de Murano confère un grand charme à l’hôtel, totalement inscrit dans l’art renaissant, le “cinquocento”. La chambre est aussi charmante, finement décorée de marbre et d’une peinture originale en guise de tête de lit. De la fenêtre je peux voir le jardin de la Piazza Indipendenza. Le quartier San Lorenzo A peine le temps de souffler que mon amie m’attende dans le hall d’entrée. Elle m’emmène déjeuner à la trattoria Mario, un petit restaurant familial situé non loin de l’hôtel dans le quartier San Lorenzo. Sa cuisine conviviale et toscane séduit énormément, notamment sa “bistecca alla fiorentina”. Nous allons ensuite faire un petit tour au “mercato centrale” qui se trouve juste à côté et où s’approvi- 1 sionnent tous les restaurateurs de Florence. C’est un immense hangar où l’on trouve tout son bonheur : fruits, légumes, viandes et poissons frais s’étalent sur une centaine de stands. Dans un coin du marché des tables accueillent les personnes désireuses de goûter aux spécialités florentines en panini ou sur assiettes : les lampredotto (tripes), le porchetta (porc farci) ou le bollito (bœuf bouilli). Le quartier du Duomo A Florence tout se fait à pieds à condition de se munir d’un bon plan du centre historique de la ville ! Nous poursuivons notre aventure vers la cathédrale Santa Maria del Fiore, communément appelée “el Duomo”. Construite au XIIIème siècle pour l’archidiocèse de Florence, le monument est une véritable prouesse technique. Le célèbre architecte Brunelleschi fut le premier à réaliser une double voute sans coffrage, celle du Duomo. Un sentiment contradictoire envahit mon cœur qui tambourine de plus en plus fort, la sensation d’être insignifiante face à cette cathédrale imposante se heurte à l’impression de me trouver face à une reproduction gigantesque d’un tableau de grand maître. Me reviennent à l’esprit ces quelques mots de Stendhal qui lors de son voyage à Florence écrivait : “J’étais arrivé à ce point d’émotion où se rencontrent les sensations célestes données par les Beaux Arts et les sentiments passionnés. En sortant de Santa Croce, j’avais un battement de cœur, la vie était épuisée chez moi, je marchais avec la crainte de tomber.”