Kit STAGE pour la CREATION d'une BANQUE ÉTHIQUE AFRICAINE Kit Stage banque ethique africaine - Page 9

devons-nous être à jamais des pays donneurs de richesse aux autres? A ce propos Muhammad Yunus s’adressant aux étudiants de l’Université de Bologna en Italie, en 2004, disait: “Challenge ! Challenge! ! Challenge !!! Ne vous préoccupez pas de ce qu’on dira de vous, à la première erreur... L’avantage que vous avez par rapport aux grands professeurs de finance ou aux banquiers de professions, c’est que vous ne subissez pas le poids de la jurisprudence y affairant. Vous êtes libres, d’entreprendre une idée, quitte à la corriger chemin faisant… Challenge, Challenge, Challenge, sans hésitation, moi (Muhammad Yu- nus), j’ai commencé avec l’argent de ma poche, 50 dollars et les idées s’entrecroisant et s’entre choquant, nous avons abouti à créer la Grameen Bank. Les professeurs de finance, les banquiers comme les politiciens qui se moquaient de moi et qui refusaient de me prêter de l’argent, me courent après, aujourd’hui que l’idée a fait du chemin...” En général, il ne faut jamais laisser à d’autres personnes le soins de créer la base finan- cière de vos activités. Au cas contraire vous serez étranger dans votre propre entreprise. Le principe est de commencer petit et de grandir avec le temps. La sa- gesse Kongo enseigne que l’oiseau n’avale que ce qui peut passer au travers de votre gorge. Il faut s’appuyer sur une logique d’un dévelop- pement durable auto centré sur l’homme, prenant en compte les dimen- sions culturelles et environnementales. Il faut être maître de ce que vous créez pour éviter que cela devienne une ombre qui masque et envenime votre existence. Ceci revient à dire que nous devons partir de nos propres bases cultu- relles d’auto-financement qu’est le “Konbit” la ristourne, mais en l’adap- 9