Kanguq - Hiver / Winter 2014 - Page 25

Nouvelles des coops / ᑯᐊᐯᑦ ᑐᓴᕋᑦᓴᖏᑦ / Co-op News Plan de 5 ans ᑕᓪᓕᒪᓄᑦ ᐊ3ᕌᒍ3ᓄᑦ ᐱᓇᓱᐊᕈᑎᑦᓭᑦ 5-year plan Lors de la dernière assemblée générale de la Fédération des Coopératives du Nouveau-Québec (FCNQ), assemblée tenue à Salluit en 2013, plusieurs membres ont dit souhaiter ardemment que la direction de la FCNQ reprenne ses visites aux communautés, comme autrefois. Considérant qu’il s’agissait là d’une excellente idée, la FCNQ a intégré une tournée des 14 coopératives du Nunavik à son processus de planification quinquennale. Les réunions de planification stratégique ont débuté en juillet le long des côtes de l’Ungava et du détroit d’Hudson pour se terminer sur la côte de la baie d’Hudson, début septembre. Chaque visite incluait une présentation PowerPoint dans laquelle étaient exposés les débuts de la coopérative, ses projets, une analyse de ses forces et faiblesses sur le plan financier, ainsi que sa situation réelle. Les conseils d’administration de toutes les coopératives ont pris part à ces réunions. C’est en toute connaissance de cause qu’ils ont discuté de la fondation de leur coopérative ainsi que des raisons ayant mené à sa création. Ils ont également énuméré les points forts et les points faibles de leur entreprise, les possibilités qui s’offraient à elle, et, éventuellement, les menaces qui pesaient sur elle. Puis, à la toute fin, ils ont décrit les projets qu’ils aimeraient voir se réaliser dans leur coopérative. Heng Kun, Francois Day, Lisa Koperqualuk, Caroline Alexander, le président Eli Elijassiapik, les vice-présidents Charlie Tukkiapik (baie d’Ungava) et Aliva Tulugak (baie d’Hudson) composaient l’équipe de la FCNQ. Ils ont apporté l’information recueillie aux conseils locaux, auxquels ils ont par la suite soumis leurs questions. À la fin de la tournée, l’ensemble de ces informations a été rassemblé et les projets proposés font présentement l’objet d’analyses de faisabilité. Ce processus requiert du temps, car les 14 coopératives sont sur les rangs, et chacune a préparé divers projets. Lorsque les analyses auront été complétées, les scénarios envisagés seront présentés aux conseils d’administration des coopératives. C’est à eux que reviendra la décision de concrétiser ou pas ces scénarios. Certaines coopératives, comme celles de Quaqtaq ou de Kangiqsualujjuaq, étudient la possibilité de faire construire un nouveau magasin ou d’agrandir leur magasin actuel. Dans d’autres coopératives, comme celle d’Umiujaq, magasins et hôtels sont récents. Ces coopératives vont donc attendre quelque temps avant d’entreprendre autre chose. La plupart des coopératives nous ont rapporté qu’il existait une demande pour un comptoir de plats à emporter. Les besoins des coopératives évoluent, ceux de leurs membres aussi. Les coopératives connaissent donc une période des plus stimulantes de leur développement. ra9oÙu wMŒn6 vtmi7mEc3tlᒍ n9 li G@)!#-uH xuh5 vtmº5 scsycc5bMsJ7mb st3tbs?9oxdo3hA kNooxC3XMs3iq5 wMŒns2 Sgi3nq5b Ö5hmiQx6. b8N s8i©tAbsMsÔ6 mo5hA wMŒn6 bmguz whm5yxCbsJE5yMsJ7m5 xhw˜4 x3[b3ixyMsÔ6 kNo8 k5 !$-k5 kN[7u wMQ/st9 lA x3ÇAi b9omi X3NymstoEi3j5. x3ÇAk5 b9omk5 X3Nymst5ã5 vtmsbsiq5 WQxMsÔ5 sz?7u, wrCn3Jxj5 tr5hA Ôä b3ezi, who5hi ¥2t7X WQx3tlA bys/3Jxƒ3ht5. xgi5 kNooxC3isMsÔ5 cEbs/f5 kwbtbsJi4 sçctŒAtcc5bMsÔ5 kwbt5yJi4 cz fxX4 WQxMs3im¯5, hNi9 l WNhx3ymo3m¯b, eu3Dtbs5ht9 l ®Ns/dtq5 ck9 lx6 §aico3m¯b, n1œic3m¯b, x7ml ckwoz9 lgo3m¯b s9 lu. fxÑ5 vtmpoµq5 wMsc5bMsÔ5 Ì4fNi vtmi3i scctŒAtcc5bht4 ckwos3ht4 fxXui4 n3et5y?9oxy8im¯3u hj9 l Öà8im¯3u4. eu3Du5ht4 fxXzb n1