Kanguq - Hiver / Winter 2014 - Page 24

Nouvelles des coops / ᑯᐊᐯᑦ ᑐᓴᕋᑦᓴᖏᑦ / Co-op News Fonds de développement coopératif du Nunavik kN[7us5 fxXq5b W?9oxtbsiq8k5 ®Ns/d†5 Nunavik Cooperative Development Fund La Fédération des coopératives du Nouveau-Québec (FCNQ), la société Makivik, l’Administration régionale Kativik et le gouvernement du Québec (Investissement Québec) ont conclu en 2012 une entente pour la création du Fonds de développement coopératif du Nunavik qui disposera de ressources totalisant 15 millions de dollars. Le but de ce Fonds est d’accroître la capitalisation afin de permettre le développement de projets pour les coopératives du Nunavik et la FCNQ ainsi que de faciliter le financement du transport maritime. En fait, l’un des principaux objectifs poursuivis est d’avoir accès à long terme à des ressources provenant directement du Nunavik. Depuis des décennies, les coopératives du Nunavik font des emprunts auprès des banques et les intérêts payés sur ces prêts profitent aux institutions financières du sud. Ce Fonds permettra aux intérêts payés par les coopératives de rester au Nunavik et de profiter non seulement à cellesci mais à la région tout entière. Ce constant apport de fonds dans la région facilitera en retour le développement de nouveaux projets. Tout projet structurant qui suscitera la croissance et le développement d’une coopérative ou de la FCNQ et de ses filiales et dont bénéficieront les coopératives et leurs membres pourra faire l’objet d’une proposition. Le montant minimum alloué par le Fonds sera de 100 000 $ et le montant maximum de 2 000 000 $, et les montants ainsi investis ne pourront représenter plus de 35% du capital requis pour la réalisation d’un projet. Un comité, présidé par M. François Day, directeur des services de gestion aux coopératives à la FCNQ, a été mis sur pied pour administrer le Fonds de développement coopératif du Nunavik. Ce comité verra à la gestion du Fonds de développement, en déterminera les règles et fera le suivi des différents projets. wMŒnz fxÑ5 fÑ4 b3Czi GwMŒn6H, mr{[4 fxS‰n8, vt[4 kNooµ5 v?mz, fÑ4 v?mz GfÑ4 ®Ns/4f[7mEzH xqcᓗ tŒMsJK5 @)!@u n3etbsMzizk5 kN[7us5 fxXq5b W?9oxtbsiq8k5 ®Ns/dt5ni4 ®Ns/c3tyix3ht4 b{?i vtlQ5 !%uos8 ᑖᓚi4. Ì4fx ®Nsè5 W5Jtq5 ᑮᓇᐅᔭᓂ ᐊᑐᐃᓐᓇᖃᕐᑎᓯᓂᕐᒧᑦ wvJ3ymAµ3ixht4 W?9oxtbsiq8k5 WNhx3bsAmJ5 fxXq8i kN[7us5 wMŒnul x7ml sux3Jxf5 xs9Mt5yi3u. ᐱᔾᔪᑎᖓ ᓯᕗᓪᓕᖅ ᓴᖅᑭᑎᑕᐅᓂᖏᓐᓄᑦ ᐊᑐᐃᓐᓇᖃᕐᑎᓯᑦᓯᐊᓂᕐᒧᑦ ᐊᑦᑕᑐᐊᕐᑖᕕᒻᒥᒃ ᓄᓇᕕᒻᒦᖏᓐNli ᐊᑯᓃᕐᑐᒨᓚᖓᑦᓱᑎᒃ ᐊᑐᐃᓐᓇᐅᒍᓐᓇᓂᖏᑦ. ᐊᑯᓂᐅᓕᕐᑐᖅ ᐊᕐᕌᒍᕐᓂ ᐊᒥᓱᒻᒪᕆᓐᓂ ᓄᓇᕕᒻᒥ ᑯᐊᐯᑦ ᐊᑦᑕᑐᕐᐸᓕᕐᒪᑕ ᑮᓇᐅᔭᒃᑯᕕᓐᓂᑦ ᖃᓪᓗᓈᑦ ᓄᓇᖓᓂ5, ᑯᐊᐯᓪᓗ ᐊᑭᓕᕐᑐᐃᒍᑎᖏᑦ ᕿᑐᕐᖏᐅᒍᑎᖏᓐᓂᒃ ᐊᑭᓕᑦᓵᒥᑕ ᖄᖏᕐᓂᑯᓕᐅᕈᑕᐅᓲᒍ5hᑎᒃ ᖃᓪᓗᓈᑦ ᑮᓇᐅᔭᒃᑯᕕqᓐᓄᑦ. ᑖᒃᑯᐊ ᑮᓇᐅᔦᑦ ᐊᑦᑕᑐᐊᕐᑖᕕᐅᒍᓐᓇᑐᑦ ᓄᓇᕕᒻᒦᑫᑦᓭᓇᕈᑎᐅᓚᖓᕗᑦ ᐊᑦᑕᑐᐊᕆᔭᐅᔪᑦ ᕿᑐᕐᖏᐅᓂᖏᓐᓂᒃ, ᐱᕙᓪᓕᖁᑎᐅᓗᓂᓗ ᑯᐊᐸᑐᐃᓐᓇᐅᖏᑦᑐᓄᑦ ᑭᓯᐊᓂᓕ ᓄᓇᕕᓕᒫᒧᑦ. ᑮᓇᐅᔦᑦ ᐅᑎᕐᓂᑯᖏᓐᓄᑦ ᓄᓇᕕᒻᒧᑦ ᐊᑐᐃᓐᓇᐅᓯᐊᕐᓂᓴᐅᖃᑦᑕᓕᕋᔭᕐᒪᑕ ᐱᓇᓱᐊᕈᒪᔪᓄᑦ ᐱᕙᓪᓕxᑎbᐅᒍᒪᔪᓄᑦ. c k w 5 g oµ6 çq3ifosDbsZhxD8NC/3li N2ÙtEi6 WD3Xoxt5yANsli W?9oxtbsiqi4 fxXs2 wMŒns9 ¬î5 ᓇᒻᒥᓂᖁᑎᖏᓪᓘᓃᑦ wh3ÎtÌDbsixDi fxXk5 wMsJdtq8 kl. Ì4fx ®Ns/d†5 ®Ns/ osChxDtÌ3[sA8Nd5 wr8iÙo8i4 R!)),)))-i5 sk3iÙcD8Nht4 R@uosk5, Ì4fxl sk3iq5 wloQ/six3lt4 tr9 lA sz̪D8âli #%¶-k5 xrzb WNhx3bsAmÔᑉ mipAbsÔ2. kN[7usᑦ ᑯᐊᐸᖏᑦᑕ ᐱᕙᓪᓕᐊᑎᑕᐅᓂᖏᓐᓄᑦ ®Ns/d†5 vtmpᓕᐅᕐᑕᐅᓯᒪᕗᑦ xsM5yᔨᐅᓂᐊᕐᑐᓂᒃ grjx5tyᔨᖃᕐᓗᑎᒃ KÇ8hx Öᒥᒃ fxÑ5 r=Zg3bsiq5b x9M[zius6 wMŒnu. Ì4fx xsM5yº5 vtmpq5 grÌEps?8 ^8dd8di