Kanguq - Hiver/ᐅᑭᐅᖅ/ Winter 2016 - Page 41

Une seconde chance pour Karen ᑳᕆᓐ ᐱᒋᐊᑦᓯᐊᓂᖓ Karen’s Second Chance À l’âge de 21 ans, Karen Tilikasak Weetaluktuk résidait à Montréal où elle menait une vie semblable à celle de n’importe quelle autre jeune femme de la ville. Elle avait beaucoup d’amis, même un amoureux. Elle allait souvent rendre visite à sa famille, pour la plupart à Inukjuak, mais aussi au Nunavut. Puis un jour, elle a commencé à sentir que quelque chose n’allait pas. Elle avait des sueurs et des frissons, des petites lésions sur la peau qui ne parvenaient pas à guérir, et aussi des saignements inhabituels. Elle s’est tout de suite rendue à l’urgence de l’Hôpital général de Montréal. On l’a trouvée très fiévreuse, et les médecins ont demandé un test sanguin. 21 ᓂᒃ ᐅᑭᐅᖃᓕᕐᓱᓂ ᑳᕆᓐ ᑎᓪᓕᑲᓴᒃ ᐅᐃᑖᓗᒃᑐᖅ ᒪᓐᑐᔨᐊᓪᒥ ᐊᓂᕐᕋᖃᓕᓚᐅᔫᖅ ᐊᓕᐊᖕᖑᐊᒪᕆᓕᕐᓱᓂ ᐅᕕᒃᑫᑦ ᑌᒫᒃ ᐱᐅᓯᖃᓲᖑᒻᒪᑕ ᐃᓪᓗᒐᓴᕐᔪᐊᒥᐅᖑᓕᑐᐊᕋᒥᒃ. ᐊᒥᓱᐊᓗᓐᓂᒃ ᐱᖃᓐᓈᖃᕐᓱᓂ, ᐃᑦᑐᓱᖃᕐᓱᓂᓗ. ᐊᕐᕕᑕᕐᐸᓱᓂ ᐊᑯᓓᑦᑐᓂᒃ ᑕᕐᕋᒧᑦ ᐃᓐᓂᐊᓱᓂ ᐃᓚᒥᓄᑦ. ᐃᓄᒃᔪᐊᒧᕙᓪᓗᖅ, ᐃᓚᖓᓂᓗ ᓄᓇᕘᕐᒧᑦ. ᑌᒪ, ᐅᓪᓗᐃ ᐃᓚᖓᓂ, ᐃᑉᐱᒍᓱᓕᕐᓂᐊᓕᕋᒥ ᐊᑲᐅᓈᕐᓯᒪᑦᓯᐊᕈᓐᓀᑐᒥᒃ. ᐊᐅᒃᑲᓂᖔᓗᑦᓴᓕᕐᓱᓂ ᕿᐅᑦᓱᓂᓗ. ᑭᓕᕐᓯᒪᓗᑳᖃᑦᑕᓱᓂ ᑭᓪᓕᖏᑦ ᒪᒥᒍᓐᓇᖏᐅᒪᕙᓕᕐᓱᑎᒃ. ᐊᒻᒪᓗ ᐊᐅᓈᖃᑦᑕᓱᓂ ᓱᒨᒻᒪᖔᑦ ᖃᐅᔨᒪᒐᓂ. ᐅᐃᒪᓇᕐᑐᓯᐅᑎᓕᕆᔨᓄᑦ ᐋᓐᓂᐊᕕᓕᐊᓕᓚ­ ᐅᕐᓯᒪᔪᖅ ᒪᓐᑐᔨᐊᓪ ᐋᓐᓂᐊᕕᐊᓗᖓᓄᑦ. ᐆᓇᓗᐊᓕᕆᐊᖓ ᑎᒥᖓ ᖃᐅᔨᔭᐅᑦᓱᓂ. ᐋᓐᓂᐊᓯᐅᕐᑎᒪᕆᓐᓄᓗ ᐊᐅᖓ ᖃᐅᔨᓴᕐᑕᐅᓴᐅ­ ᑎᒋᖁᔭᐅᓯᑦᓱᓂ. Emanuel Lowi At ᒫᓂ ᓚᐅᕆᑦ age 21, Karen Tilikasak Weetaluktuk was living in Montreal, hav [