Kanguq - Automne / Fall 2013 - Page 37

Légendes\r\n\r\n\r\n\r\nLe géant et l’homme\r\n\r\nThe giant and the man\r\nIl était une fois, un Inuk parti à la pêche\r\ncar lui et sa famille avaient faim. C’était cette\r\npériode entre deux saisons, vers la fin de\r\nl’hiver, où l’accès à la nourriture est parfois\r\nlimité. Il pêcha longtemps, mais n’avait\r\npas encore attrapé de poisson. Il continua\r\nsa pêche tout en scrutant du regard dans\r\ntoutes les directions pour voir s’il n’aurait\r\npas un peu de chance et trouverait du gibier.\r\n\r\ntrébucha souvent et devint de plus en plus\r\nfatigué.\r\n\r\nTout d’un coup, il vit apparaitre à l’horizon\r\nun homme immense. C’était un géant!\r\nL’Inuk se demanda ce qu’il devait faire. « Je\r\nvais être tué » pensa-t-il. Cependant, ayant\r\nentendu dire que les géants se déplaçaient\r\nhabituellement seuls, il pensa « peut-être\r\npourrais-je feindre d’être mort ». Il feignit\r\neffectivement d’être mort.\r\n\r\nPendant que le géant dormait, ses deux\r\ngrands enfants jouaient dans la maison.\r\nL’Inuk, qui était resté immobile jusqu’à ce\r\nmoment, s’efforça d’ouvrir un tout petit\r\npeu les yeux pour voir ce qu’il y avait\r\ndans la maison et trouver une manière de\r\ns’évader. Les enfants du géant aperçurent\r\nque l’homme avait ouvert ses yeux et\r\ns’écrièrent ensemble « Père, les\r\nyeux de l’Inuk sont ouverts\r\net il bouge! ». Mais le géant\r\nétait trop fatigué, ignora\r\nses enfants et continua\r\nde dormir. C’est alors\r\nque l’homme aperçut la\r\ngrande hache du géant.\r\nL’homme saisit alors\r\nla hache, courra\r\njusqu’au géant et\r\nle tua à grands\r\n\r\nComme le géant arriva, l’homme\r\nreteint son souffle. Le géant se mit alors\r\nà écouter pour voir s’il respirait. Mais\r\ncomme l’homme ne respirait pas, le géant\r\nl’empoigna. « Il est sans force, il est donc\r\nbien mort » pensa le géant. Il le saisit,\r\nl’attacha avec une corde et le transporta sur\r\nson dos.\r\nL’homme s’efforça d’avoir l’air gelé et de\r\nretenir son souffle pendant que le géant\r\nle transportait sur son dos. Comme ils\r\ntraversèrent une saussaie, l’homme vit\r\nqu’ils passèrent entre des saules et eut une\r\nidée : « Peut-être que si je m’agrippais aux\r\nsaules, le géant se fatiguerait ».\r\n\r\nLe géant arriva alors à sa demeure, entra\r\navec l’homme et le dressa près de l’entrée\r\npour le faire dégeler avant de le cuire pour\r\nle souper. Comme il fut très fatigué, le\r\ngéant se coucha. Sa grande femme, toute\r\ncontente, et en anticipation du bon repas à\r\nvenir, partit chercher du bois.\r\n\r\ncoups de hache.\r\nIl laissa les enfants stupéfaits et se sauva\r\nle plus vite possible de la maison du géant.\r\nLorsque la femme du géant le vit, elle se mit\r\nà sa poursuite.\r\nL’homme courut et traversa une rivière.\r\nLa femme du géant s’arrêta et dit : «\r\ncomment as-tu traversé la rivière? » Il lui\r\nrépondit : « En la buvant ».\r\nAlors la femme se mit à boire. Lorsqu’elle\r\nréalisa que l’eau ne baissait pas, l’Inuk lui dit\r\nde continuer à boire. De fait, en s’ef