Kanguq - Automne / Fall 2013 - Page 22

Nouvelles de la FCNQ / FCNQ News\r\nMean-Bonn Taing \r\n\r\n\r\n\r\nTechnologie de l’information\r\n\r\nInformation Technology\r\npeut gérer la comptabilité et les achats de\r\nmarchandise de la Fédération.\r\nEn 1985, le serveur NCR fait son apparition à la Fédération; c’est un véritable système informatique qui peut voir à la gestion\r\nde la comptabilité, de la commande des\r\nmarchandises, de la gestion de l’entrepôt, de\r\nla paie et des autres logiciels maison.\r\n\r\nC’est en 1981, avec l’apparition de\r\nl’ordinateur personnel sur le marché, que\r\nla Fédération s’est doté de sa première machine intelligente. C’est Aurèle St-Amant,\r\nalors au service de la finance et de la compatibilité des coopératives, qui agit comme\r\npionnier dans l’adoption de cette nouvelle\r\ntechnologie.\r\nLe premier ordinateur utilisé par la Fédération est un ordinateur fabriqué par la\r\ncompagnie Radio-Shack modèle TRS-80\r\n(voir photo du bas) qui ne contient que\r\n64Kb de mémoire vive (RAM) et un système d’exploitation sur disque (DOS).\r\nAu tout début, cet ordinateur n’est utilisé\r\nque pour la comptabilité des coops. C’est\r\nen 1983, avec mon arrivée dans le service\r\nd’Aurèle, que l’utilisation de cet ordinateur\r\nprend de l’expansion et que d’autres logiciels\r\nsont ajoutés pour gérer les comptes clients,\r\nles comptes fournisseurs, la paie et la facturation des produits pétroliers.\r\nVers la fin de 1983, Aurèle cause toute une\r\nsurprise en mettant en service le premier\r\nordinateur Apple II à la coop d’Inukjuak,\r\navec un logiciel nommé Cash in Cash out\r\ndéveloppé comme projet pilote par Éric\r\nSt-Amant, le fils d’Aurèle. L’ordinateur\r\nMcIntosh fait ensuite son apparition en\r\n1985, et toute les coopératives se dotent\r\nde ce type d’ordinateur. Je suis alors\r\nresponsable du soutien technique pour\r\ntoutes ces machines et tous ces logiciels.\r\nC’est également vers la fin de 1983, que\r\nla Fédération crée une division informatique dirigée par le service de la compatibilité. Deux jeunes fraîchement sortis du\r\nCegep utilisent ce système informatisé qui\r\n22\r\n\r\nAu début de 1989, le Fédération\r\ndéménage du 8100, route Transcanadienne,\r\nà Ville St-Laurent, au 19950, avenue Clark\r\nGraham, à Baie d’Urfé. C’est à ce moment\r\nque le service de l’informatique est créé et\r\nil est alors dirigé par Normand Murray et\r\nChristian Kirouac. Yves Chamberland se\r\njoint à cette équipe en octobre 1996, et dans\r\nla même année, un nouveau logiciel Cash\r\nin Cash out voit le jour. Ce logiciel qui aide\r\nles coopératives à gérer leur comptabilité,\r\nl’achat de marchandise et les points de vente\r\nest implanté dans toutes les coopératives\r\npar Éric St-Amant.\r\nEn 1998, je suis transféré des services aux\r\ncoopératives au service de l’informatique\r\ncar on veut créer un service informatique\r\nhomogène qui dessert tout à la fois la Fédération et les coopératives membres. À la\r\nfin de 1992, Normand Murray avait quitté\r\nla Fédération et Christian Kirouac fait de\r\nmême en 1999.\r\nEn 2001, la Fédération embauche un\r\nnouveau chef, Mustapha Andoulsi, pour\r\ndiriger le service de l’informatique qui\r\ncompte alors 5 employés. La même année,\r\nnous achetons un système informatique de\r\nla compagnie Tecsys qui est utilisé pour\r\nla comptabilité, les achats, et la gestion de\r\nl’entrepôt. Les coopératives font également\r\nl’acquisition du système Quasar de la compagnie Linux Canada.\r\nEn 2007, je suis nommé directeur du service de l’informatique suite au départ de\r\nMustapha. Le service des télécommunications, incluant la câblodistribution et le site\r\nWeb, se joint au service de l’informatique\r\nen 2011 qui devient alors le service TI-Télécom.\r\nUn projet dont je suis particulièrement\r\n\r\nfier est d’avoir formé depuis 2011 une équipe de trois techniciens inuits dont la base\r\nse trouve à Kuujjuarapik, Salluit et Kangirsualujjuaq. Ils offrent du soutien technique\r\npour tous les équipements qui se trouvent\r\ndans les coops et voyagent selon un calendrier établi ou selon l’urgence de la situation. J’espère d’ailleurs ajouter de nouveaux\r\nmembres à cette équipe afin de mieux\r\nrépondre aux besoins de nos coopératives\r\net d’encourager l’acquisition de connaissances informatiques par de jeunes Inuits.\r\nLe service TI-Télécom compte maintenant\r\n15 employés, incluant notre équipe